La Société Générale continue d'encenser Tezos (XTZ)

Fortement appréciée par des institutions et des entreprises de renoms en France, la blockchain Tezos (XTZ) continue d'être sollicitée par la Société Générale, et sa filiale Forge. Ce jour, le 15 avril 2021, la Société Générale a émis le premier produit structuré sur la blockchain Tezos. Un produit structuré est un instrument financier composé d'une obligation conjuguée à une option.

Ce produit structuré émis sur le réseau Tezos a pris la forme d'un security token, lequel est directement intégrable aux systèmes bancaires interfacés à l'aide du format SWIFT, nous informe un communiqué de la Société Générale.

La banque a indiqué que cette transaction constituait une étape importante pour le développement de Société Générale - Forge. En effet, la filiale régulée du groupe Société Générale a révélé qu'elle comptait offrir à compter de 2022 des services d'émission, d'échange et de conservation de crypto-actifs à ses clients institutionnels.

« Cette nouvelle expérimentation, conforme aux meilleurs standards de marchés, démontre la faisabilité juridique, règlementaire et opérationnelle de l'émission d'instruments financiers plus complexes (produits structurés) sur une blockchain publique, » précise la banque.

Binance Découvrir XTZ sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

👉 Sur le même sujet – Le groupe EDF, par sa filiale Exaion, devient validateur de Tezos (XTZ)

Une banque déjà blockchain-friendly

Ce n'est pas la première fois que la Société Générale montre un intérêt particulier pour la blockchain. En 2019, la banque a émis une obligation de 100 millions d'euros sous la forme de security tokens via la blockchain Ethereum.

En mai 2020, la Société Générale réitère en collaborant avec la Banque de France pour émettre une obligation tokenisée de 40 millions d'euros, réglée au moyen d'une monnaie numérique expérimentale de la banque centrale.

Nouvelle étape en octobre 2020, lorsque la Société Générale annonce collaborer avec ConsenSys pour effectuer des recherches sur l'euro numérique.

👉 Sur le même sujet – Christine Lagarde repousse à nouveau la prise de décision pour l’euro numérique

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments