La SEC entre en guerre contre Ripple

C'est désormais officiel, la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis intente une action en justice contre Ripple et sa cryptomonnaie, le XRP. Le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse, avait déjà informé la communauté hier à ce sujet, affirmant que la SEC étant dans l'erreur.

La SEC intente donc un procès contre Ripple, son PDG Brad Garlinghouse et son co-fondateur Chris Larsen. Ces derniers sont accusés d'avoir procédé à une vente de titres non enregistrée pour un montant de 1,38 milliard de dollars, via le XRP.

« Ripple a levé des fonds, à partir de 2013, par la vente d'actifs numériques connus sous le nom de XRP dans une offre de titres non enregistrée à des investisseurs aux États-Unis et dans le monde entier. Ripple aurait également distribué des milliards de XRP en échange de contreparties non monétaires, telles que du travail et des services de tenue de marché », allègue la plainte.

La SEC ajoute également que Brad Garlinghouse et Chris Larsen n'auraient pas enregistré leurs ventes personnelles de XRP, estimées à 600 millions de dollars. Ripple était dans le collimateur de la SEC depuis bien longtemps, l'entreprise ayant même reçu des avertissements avant même le déploiement public de son projet :

« Ripple s'est engagé dans cette offre illégale de titres de 2013 à aujourd'hui, même si Ripple a reçu un avis juridique dès 2012 selon lequel, dans certaines circonstances, le XRP pourrait être considéré comme un "contrat d'investissement" et donc comme un titre en vertu des lois fédérales sur les valeurs mobilières. »

De son côté, Brad Garlinghouse estime qu'il s'agit non seulement d'une attaque envers Ripple, mais contre toute l'industrie des cryptomonnaies. Il estime que la SEC fait tout pour freiner l'innovation aux États-Unis en termes de cryptomonnaies, et que cette action pourra être suivie par d'autres touchant diverses entreprises de l'écosystème.

👉 Pour en savoir plus - Ripple achète du XRP pour « soutenir les marchés »

Est-ce la fin pour Ripple et son XRP ?

L'impact sur le XRP est d'ores et déjà considérable. Le cours de la cryptomonnaie est en chute libre depuis hier et avoisine les niveaux de novembre dernier, avec le bull run du marché. À l'heure de l'écriture de ces lignes, le XRP perd -40% sur les dernières 24 heures, passant de 0,50 $ à 0,30 $ :

Cours Ripple XRP

Évolution du cours du XRP - Source : Trading View - XRP/USDT

 

Conséquence directe à l'attaque de la SEC contre Ripple, l'exchange OSL basé à Hong Kong a suspendu tous les marchés de trading incluant le XRP jusqu'à nouvel ordre. Pour le moment, impossible de savoir si d'autres plateformes d'échanges prendront elles aussi cette décision.

Toutefois, nombreux estiment que tous les exchanges ayant des antennes aux États-Unis sont susceptibles de delister de XRP, pour ne pas froisser les régulateurs.

La bataille entre la SEC et la Ripple risque d'être féroce et pleine de rebondissements. Évidemment, Ripple prévoit de se battre avec tous les moyens à sa disposition. Quoiqu'il en soit, et même si l'issu de cette affaire est favorable à Ripple, la réputation de l'entreprise et du XRP est une fois de plus entachée.

Le XRP aura bien du mal à s'en remettre, et si d'autres delistings surviennent dans les jours à venir sur des plateformes plus importantes comme Coinbase ou Binance, le résultat serait catastrophique pour la cryptomonnaie.

 

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
...

Arretez de balancé de la FUD

Truth

Exactement je vois que ça dans les médias français on se limite à donner une opinion biaisé sans informations concrètes sur ce qui se passe réellement et pour les lecteurs moins informés ce sera XRP = mauvais et mauvaise réputation