Le Salvador annonce une exonération d'impôt sur les plus-values réalisées en Bitcoin (BTC)

Le Salvador exemptera d'impôt les investisseurs étrangers sur les plus-values réalisées en Bitcoin (BTC), annonce un conseiller du gouvernement salvadorien à l'Agence France-Presse. Cette mesure survient quelques jours après l'adoption du Bitcoin comme monnaie légale au Salvador. Depuis le 7 septembre, tous les commerçants du pays acceptent en effet la devise numérique comme moyen de paiement.

« Si une personne a des actifs en Bitcoin et fait des bénéfices élevés, il n'y aura pas d'impôt. C'est évidemment prévu pour encourager l'investissement étranger », explique Javier Argueta, conseiller juridique de la présidence, ce vendredi 9 septembre 2021.

Avec cette exonération, le Salvador cherche à séduire les investisseurs venant de l'étranger et les firmes du secteur des cryptomonnaies. Avec cette mesure forte, Nayib Bukele, président du Salvador, espère in fine dynamiser l'économie de la nation, l'une des plus pauvres d'Amérique du Sud.

« Il n'y aura à payer ni sur l'augmentation de capital, ni sur le revenu, aucun impôt. C'est un avantage qui a beaucoup intéressé », poursuit le conseiller juridique de Nayib Bukele.

👉 Lire aussi : La plus grande banque du Salvador accepte désormais les paiements en bitcoins (BTC)

Nous suivre sur WhatsApp

Recevez chaque jour les actualités crypto 🔥
Mais pas que 👀

Le Salvador suspendra les transactions en Bitcoin si le cours s'effondre

Sans surprise, le Salvador va mettre en place des mesures afin de lutter contre le blanchiment d'argent. De nombreux détracteurs de la loi Bitcoin craignent en effet que l'adoption de la cryptomonnaie transforme le pays en paradis pour les criminels souhaitant blanchir leurs bénéfices. Les États-Unis ont d'ailleurs conseillé à la nation de « se protéger des acteurs malintentionnés » en régulant l'utilisation du Bitcoin (BTC) sur son territoire.

En réaction, Javier Argueta assure que le portefeuille Chivo, mis à disposition des habitants du Salvador, intègre des « mécanismes pertinents » afin d'assurer la traçabilité des devises échangées. Tous les Bitcoins échangés sur la blockchain peuvent en effet être suivis à la trace car la chaîne de blocs garde en mémoire toutes les transactions réalisées sur le réseau.

« Évidemment, ce qui est important, c'est la traçabilité de l'argent, la traçabilité de son origine et la traçabilité de là où vont les fonds. C'est déjà réglementé pour le secteur privé, et il y a une série de conditions qui doivent être remplies, les mêmes qu'aujourd'hui avec le dollar. Nous mettons en œuvre une série de recommandations d'institutions internationales contre le blanchiment d'argent », précise Javier Argueta.

Enfin, le Salvador s'est engagé à suspendre les transactions en Bitcoin si le cours de la devise numérique venait à s'effondrer. Cette décision serait prise dans l'urgence dans le but de minimiser l'impact de la fluctuation de la devise.

Le conseiller juridique du gouvernement n'a pas précisé à partir de quel pourcentage de baisse le Salvador suspendra les échanges. Notez que le cours du Bitcoin a déjà enregistré une baisse de sa valeur le jour de son adoption au Salvador, passant de 52 000 à 43 000 dollars. Le gouvernement de Nayib Bukele avait alors profité de la baisse pour acheter 150 bitcoins.

👉 Sur le même thème : Le créateur de Cardano assure que d'autres pays vont imiter le Salvador et adopter le Bitcoin (BTC)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florian Bayard

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis ici pour raconter des choses parfois compliquées avec des mots toujours simples.
Tous les articles de Florian Bayard.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments