La banque centrale de Russie ne veut pas d’un ETF Bitcoin (BTC)

Moscou ne souhaite pas suivre les pas de Washington. En effet, la banque centrale de Russie n’est pas prête à autoriser la négociation de trackers boursiers (ETF) basés sur les contrats à terme en Bitcoin (BTC).

Cette déclaration d’Elvira Nabiullina, présidente de la banque centrale russe, est une sorte de réponse à l’autorisation par la Securities and Exchange Commission (SEC) des premiers ETFs Bitcoin aux États-Unis.

Elle est conforme à la position de la Russie et de sa banque centrale sur les cryptomonnaies. Pourtant, de récentes rumeurs ont fait état d’une envie de Vladimir Poutine d’accepter les actifs numériques en tant que moyen de paiement.

👉 À lire – Après des années d’attente, le premier ETF Bitcoin (BTC) a été autorisé aux États-Unis

La position conservatrice de la Russie sur les crypto-actifs

En juillet dernier, la banque russe avait déjà émis un avis négatif sur les produits financiers liés aux cryptomonnaies. Selon l’institution, ces produits entraîneraient des risques de perte pour les particuliers, notamment ceux n’ayant pas les connaissances nécessaires pour investir.

Par ailleurs, l’institution bancaire a demandé aux courtiers de ne pas offrir de produits dérivés ayant des actifs numériques comme actifs sous-jacents.

En résumé, la position russe est plutôt négative à l’égard des crypto-actifs. Il faut rappeler que les paiements en cryptomonnaies sont officiellement interdits en Russie.

Néanmoins, mis à part pour les fonctionnaires, la possession de Bitcoin (BTC) et autres altcoins n’est pas illégale. Toutefois, leur dissimulation peut amener jusqu’à la prison.

👉 Suivez toute l’actu liée à la régulation des cryptomonnaies

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Les ETFs Bitcoin (BTC) ont la côte outre-Atlantique

La Russie ne semble pas intéressée par les récents résultats des trois ETFs Bitcoin autorisés aux États-Unis. Le premier fonds d’investissement de ce type, le Proshares Bitcoin Strategy ETF, a été lancé à Wall Street le 19 octobre dernier.

À la clôture de cette première journée, le volume total des transactions a atteint le milliard de dollars. Quelques jours plus tard, le gestionnaire de fortune Vaneck a obtenu le feu vert de la SEC pour proposer son propre ETF Bitcoin. Peu après, c’est le fonds négocié Bitcoin Strategy de Valkyrie qui a débuté une cotation au Nasdaq.

L’attitude de la banque centrale russe a récemment été critiquée par le milliardaire Oleg Deripaska. Il a notamment accusé l’institution de fermer les yeux sur le marché croissant des cryptomonnaies. Il n’est néanmoins pas certain que sa position va évoluer dans le bon sens dans les semaines ou mois à venir.

👉 À lire – La Russie va suivre de très près les retraits en Bitcoin (BTC)

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments