La Russie va suivre de très près les retraits en Bitcoin (BTC)

Les autorités russes vont surveiller de très près les conversions de Bitcoin (BTC) en monnaies fiduciaires. La Russie a développé son propre outil de traçage baptisé « Transparent Blockchain ».

La Russie va suivre de très près les retraits en Bitcoin (BTC)

Augmentation de la surveillance du Bitcoin

L’agence fédérale de surveillance financière de Russie connue sous le nom de « Rosfinmonitoring » aurait les yeux rivés sur le Bitcoin (BTC). Cette organisation créée par Valdimir Poutine en 2001 vise à collecter et analyser des informations sur les transactions financières afin de lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Désormais, l’agence accordera une attention particulière aux retraits d’argent provenant de la vente de Bitcoin et de cryptomonnaies comme l’a déclaré le directeur adjoint de l’agence, German Neglyad. Il a expliqué :

« Les banques surveillent déjà ces opérations, ce qui signifie que lorsqu’elles voient des dépôts d’argent après une conversion en cryptomonnaies, les banques calculent la valeur et nous en informent. »

En début d'année, le président russe Vladimir Poutine a appelé à mettre fin aux transactions transfrontalières illégales impliquant des cryptomonnaies. De plus, les particuliers qui ne déclarent pas leurs cryptomonnaies aux autorités fiscales risquent jusqu’à 3 ans de prison.

👉 À lire sur le même sujet : Russie : les régulateurs inscrivent Binance.com sur leur liste noire

Développement d’un outil de traçage

En août 2020, l'agence Rosfinmonitoring a déclaré qu’elle prévoyait de développer son propre outil de traçage des transactions blockchain. L'organisation collabore avec l’Institut de physique Lebedev pour développer ce projet baptisé « Transparent Blockchain ». Celui-ci a pour objectif d’analyser les transactions et les flux anormaux en Bitcoin et en cryptomonnaies.

Le nouvel outil sera inspiré d’un logiciel existant qui est utilisé pour lutter contre le trafic de drogue en Russie. Il serait même capable de « réduire partiellement l’anonymat » des transactions impliquant des cryptomonnaies telles que Dash (DASH) et Monero (XMR).

Le lancement de cet outil d’analyse est soutenu et financé par l’État. Le développement complet du logiciel nécessiterait un financement gouvernemental de 10,4 millions de dollars sur 3 ans. Le projet reste unique dans le monde, mais a été influencé par le succès de la société américaine de suivi et de surveillance Chainalysis. Entre-temps, des responsables russes ont appelé à une collaboration internationale.

👉 À lire sur le même sujet : Russie : un prototype du rouble numérique sortira d’ici la fin de l’année

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Goldman Sachs couronne le Bitcoin (BTC) en tant que meilleur actif du moment

Goldman Sachs couronne le Bitcoin (BTC) en tant que meilleur actif du moment

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023