La Banque centrale de Russie autorise l’émission d’actifs numériques par la Sberbank

La Sberbank pèse un poids considérable dans l’économie russe. Elle est gérée par le gouvernement, et il s’agit du premier créancier du pays. Elle avait donc été spécifiquement visée par les sanctions de la communauté internationale, qui souhaite freiner l’invasion de Vladimir Poutine en Ukraine.

En conséquence, les actions de la Sberbank (SBER) s’étaient effondrées sur les Bourses internationales, et elle avait annoncé qu’elle devait se retirer de certains marchés européens, car elle était fortement touchée par ces mesures.

La décision de la Banque centrale – qui est historiquement très hostile aux monnaies numériques et aux cryptomonnaies – est donc largement interprétée comme un moyen de redonner un peu de vie à la Sberbank. L’autorisation permettra à la plus grande banque de Russie d’émettre n’importe quel type d’actif numérique, et de le proposer à l’échange sur sa plateforme.

Le but pour Sberbank est principalement de préserver les échanges monétaires avec les entreprises. La banque confirme par ailleurs qu’elle utilisera la technologie blockchain, afin de sécuriser les transactions. Elle permettra également à ces mêmes entreprises d’émettre leurs propres actifs numériques.

👉 À lire – Comment fonctionne la technologie blockchain ?

Avril en ligne de mire, et une cryptomonnaie à venir ?

Sergey Popov, le responsable des transactions avec les entreprises chez Sberbank, a confirmé que la banque axerait une partie de sa stratégie sur les actifs numériques :

« Nous ne faisons que commencer avec les actifs numériques. »

Les entreprises pourront effectuer leurs premières transactions d’ici à un mois, une fois la plateforme disponible. On note aussi que la Sberbank avait déjà prévu de créer une cryptomonnaie : à la fin de l’année 2020, elle annonçait en effet un partenariat avec l’américaine JP Morgan. Le but était d’émettre du « Sbercoin », mais le lancement n’avait pas été confirmé. On imagine que la situation actuelle a freiné ou stoppé le projet.

👉 Sur le même sujet – La société Elliptic annonce pouvoir identifier les Russes voulant échapper aux sanctions

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

La Banque centrale russe change de cap

Ce qui est aussi notable, c’est le revirement total de la Banque centrale de Russie. En janvier dernier, elle envisageait l’interdiction pure et simple des cryptomonnaies, et son positionnement a été historiquement très hostile. Depuis l’année dernière, elle se heurtait d’ailleurs à la réticence du ministère des Finances, qui comptait plutôt sur une réglementation des crypto-actifs.

Mais il semble qu’en temps de guerre, même les institutions les plus rigides s’ouvrent aux cryptomonnaies. Cela confirme aussi autre chose : il ne semble pas y avoir de stratégie globale de la part du gouvernement russe incluant les cryptomonnaies. C’est aussi l’opinion de la majorité des experts interrogés, qui estiment que Poutine ne s’appuiera pas sur les actifs existants pour esquiver les sanctions.

Par contre, la Sberbank semble bien décidée à créer des actifs numériques ou cryptomonnaies pour soutenir ses opérations. Il est cependant peu probable que cela suffise pour mitiger une part importante des sanctions. Les mois à venir nous dirons si l’émission d’un actif numérique aura vraiment permis d’épauler le fonctionnement de la banque.

👉 Découvrez également –Le directeur du FBI estime que la Russie a « surestimé » sa capacité à utiliser les cryptomonnaies

Source : Reuters

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments