Un parlementaire du royaume des Tonga veut une loi Bitcoin semblable à celle du Salvador

Lord Fusitu’a, membre du parlement du royaume des Tonga, espère bien faire du Bitcoin (BTC) la monnaie légale de son pays. Interrogé par The Financial Review, le parlementaire a annoncé son intention de déposer un projet de loi visant à adopter la cryptomonnaie en mai prochain. Ce texte de loi proposera de faire du Bitcoin la deuxième monnaie légale du royaume aux côtés du paʻanga.

L'homme politique avait déjà fait part de son intérêt pour la mère des cryptomonnaies en juin dernier. Lord Fusitu’a s'était alors engagé à déposer un projet de loi devant ses pairs dans les plus brefs délais. Il semble que le projet a bien évolué depuis son évocation au début de l'été.

Le parlementaire ne se cache pas d'avoir été inspiré par l'exemple du Salvador. Son texte de loi se rapproche d'ailleurs de la loi Bitcoin promulguée par le pays d'Amérique du Sud. Sous l'impulsion du président Nayib Bukele, le Salvador a adopté le Bitcoin comme monnaie légale début septembre. Tous les commerçants du pays doivent accepter la devise numérique comme moyen de paiement.

👉 Lire aussi : Le Salvador offre une réduction du prix du carburant aux individus qui paient en Bitcoin (BTC)

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Le Bitcoin permettrait de stimuler l'économie du royaume des Tonga

Pour justifier son projet, Lord Fusitu’a met en avant la dépendance de l'économie du royaume vis-à-vis des envois de fonds. D'après les chiffres de la Banque mondiale, 37 % du produit intérieur brut (PIB) des îles Tonga repose sur l'argent envoyé par des migrants partis travailler à l'étranger à la communauté restée au royaume.

Tonga est le pays le plus dépendant des envois de fonds au monde. […] Près de la moitié de notre économie vient de l'argent renvoyé par notre diaspora, explique Lord Fusitu’a.

Notez que l'économie du Salvador repose aussi en grande partie sur les échanges avec l'étranger. Toujours d'après les données fournies par la Banque mondiale, 24 % du produit intérieur brut (PIB) de la nation repose sur les envois de fonds venus de l'international.

Selon le gouvernement salvadorien, ces transferts de fonds auraient représenté 5,9 milliards de dollars en 2020. Nayib Bukele a d'ailleurs longuement mis en avant ce point pour justifier l'adoption du Bitcoin au Salvador. D'après son administration, la devise numérique épargnera 400 millions de dollars de frais bancaires annuels à sa population.

La plupart des expatriés venus des Tonga passent par Western Union, l'un des principaux gestionnaires de paiement internationaux, pour transférer des fonds à leur famille, affirme Lord Fusitu’a. L'entreprise américaine applique des frais sur chaque transfert vers l'international, ce qui ampute les habitants du royaume d'une partie de leurs revenus.

Western Union retire une part de 30 % en moyenne. Notre PIB en 2020 était de 510 millions de dollars américains, et 40 % , soit un peu plus de 200 millions de dollars américains, vient de l'étranger, donc 30 % de cela, soit 60 millions de dollars américains, sont des frais versés à Western Union, déclare le parlementaire.

En passant par le Bitcoin plutôt que par Western Union, les expatriés et les habitants des Tonga réaliseront des économies importantes. Sans surprise, ce virage privera les gestionnaires de paiement internationaux d'une partie de leurs revenus.

Au lieu d'envoyer 100 dollars et de recevoir 70 dollars, vous envoyez 100 dollars et obtenez 100 dollars - 30 % supplémentaires de revenus disponibles. C'est comme aller voir quelqu'un aux États-Unis et lui dire qu'il ne va plus payer d'impôt fédéral sur le revenu, poursuit Lord Fusitu’a.

In fine, l'adoption du Bitcoin augmenterait les revenus de l'État en stimulant l'économie de la nation. Lord Fusitu’a décrit un cercle vertueux où le gouvernement recevra 30% de bénéfices supplémentaires afin de construire des routes, des hôpitaux et des écoles. De plus, la mère des cryptomonnaies permettrait enfin à la population du royaume d'épargner :

Pour la première fois, ils auront des économies. Ces économies deviennent le fondement de la richesse générationnelle pour les personnes qui n'avaient aucun concept d'épargne auparavant parce que, maintenant, elles vont épargner dans un actif qui peut s'apprécier à 200 % par an 

👉 Lire également : Le créateur de Cardano assure que d'autres pays vont imiter le Salvador et adopter le Bitcoin (BTC)

La banque centrale des Tonga s'oppose au Bitcoin

Pour concrétiser son projet, Lord Fusitu’a est déjà entré en contact avec Jack Mallers, fondateur et PDG de Strike, une application de paiement reposant sur le Lightning Network. Un portefeuille numérique d'État, similaire au Chivo Wallet du Salvador, pourrait donc voir le jour.

Avant d'imposer le Bitcoin comme monnaie légale, l'homme politique va se heurter à l'opposition des institutions bancaires. La Banque nationale de réserve des Tonga s'est d'ailleurs déjà exprimée à l'encontre du projet de loi en assurant que l'adoption du Bitcoin comme monnaie légale est certainement improbable. La banque centrale a aussi rappelé qu'elle était seule responsable de l'émission de devises sur le territoire.

Malgré cette mise en garde, Lord Fusitu’a est persuadé qu'il parviendra à convaincre les autres parlementaires, et le roi Tongan Tupou VI, des bienfaits de l'adoption du Bitcoin. Il assure aussi que d'autres îles du Pacifique, dont Fidji, Vanuatu et Samoa, devraient suivre les traces du royaume des Tonga à l'avenir.

👉 Sur le même sujet – Le Brésil s’apprêterait-il à adopter le Bitcoin (BTC) en tant que monnaie légale ?

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Florian Bayard

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis ici pour raconter des choses parfois compliquées avec des mots toujours simples.
Tous les articles de Florian Bayard.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments