Au Salvador, Western Union et MoneyGram pourraient perdre 400 millions de dollars à cause du Bitcoin (BTC)

Une « loi Bitcoin (BTC) » qui menacerait l’hégémonie des gestionnaires de paiement internationaux ? Selon le président du Salvador, Western Union, MoneyGram et les autres pourraient subir un manque à gagner de 400 millions de dollars à cause de la cryptomonnaie.

Au Salvador, Western Union et MoneyGram pourraient perdre 400 millions de dollars à cause du Bitcoin (BTC)

Western Union, MoneyGram et les autres menacés au Salvador ?

Selon le média CNBC, le président Nayib Bukele a affirmé que MoneyGram, Western Union et les autres services utilisés au Salvador pourraient voir leur chiffre d’affaires réduire de manière drastique. Il faut dire qu’il s’agit d’un marché colossal : en 2020, le pays a comptabilisé 6 milliards de dollars de transferts monétaires entrants.

Cela correspond à 23 % du PIB du pays. Si l’on ramène cela à la population, la part est encore plus parlante : 70 % des habitants du Salvador reçoivent des paiements originaires de l’étranger. C’est donc pourquoi les gestionnaires de paiement internationaux ont un tel poids dans le pays.

Le problème de ces services, c’est qu’ils nécessitent souvent de se déplacer physiquement dans une enseigne physique. Les prix pratiqués sont également exorbitants : 12,5 % pour un transfert d’une centaine de dollars par exemple.

👉 À lire également – Au Salvador, Starbucks, McDonald’s et les autres ont été obligés de se mettre au Bitcoin (BTC)

Rejoignez des experts et une communauté Premium

PRO

Investissez dans vos connaissances crypto pour le prochain bullrun

toaster icon

Bitcoin (BTC) : un coup de pied dans la fourmilière ?

L’application qui pourrait remplacer tout cela, c’est Chivo. Le portefeuille Bitcoin (BTC) développé par le gouvernement permet des transferts sans frais à l’internationale. Pour inciter à l’utiliser, le gouvernement offre 30 dollars à tous les adultes installant l’application, qui ne nécessite pas de données mobiles pour fonctionner.

Ce chiffre de 400 millions de dollars est bien sûr conditionné à une adoption massive de Chivo, et donc du Bitcoin, par la population du Salvador. Mais cela pourrait survenir : à l’heure actuelle, 70 % des habitants du Salvador ne disposent pas de services financiers traditionnels.

Tout n’est pas cependant rose au pays du Bitcoin. Déjà, Chivo est critiqué, car très centralisé – le gouvernement peut en théorie geler les cryptomonnaies qui y sont contenues. Reste que les Salvadoriens sont libres d’utiliser un autre wallet, maintenant que tous les commerçants du pays sont forcés de proposer des options de paiement en BTC. Le test grandeur nature de l’adoption du Bitcoin devrait donc être particulièrement intéressant à suivre.

👉 Sur le même sujet – Le créateur de Cardano assure que d'autres pays vont imiter le Salvador et adopter le Bitcoin (BTC)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Le TOP 5 des cryptomonnaies du metaverse

Le TOP 5 des cryptomonnaies du metaverse

Imposition des cryptomonnaies : quels pays européens ne taxent pas encore les plus-values ?

Imposition des cryptomonnaies : quels pays européens ne taxent pas encore les plus-values ?

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai