Ripple et son PDG Brad Garlinghouse ont intenté une action en justice contre le géant du partage de vidéos, YouTube.

La société Ripple accuse ce dernier d'avoir supposément omis de prendre des mesures contre les multiples arnaques de faux airdrops de tokens XRP, qui sont légion sur le site.

 

Ripple versus YouTube !

L'information a été partagée par Brad Garlinghouse lui-même sur Twitter, accompagné d'un document de 22 pages détaillant le manque d'actions de la part de YouTube :

Aujourd'hui, Ripple et moi-même intentons une action en justice contre YouTube au motif que leur plateforme est l'épicentre des escroqueries des fraudeurs, et qu'ils n'ont pratiquement rien fait en réponse à nos demandes constantes de suppression.

Il a ajouté que les géants du Web - Google, YouTube, Facebook, Instagram, etc. - ne prennent pas les mesures suffisantes pour définitivement mettre un terme aux arnaques qui sévissent sur leurs plateformes :

Traduction :Dans l'ensemble de l'industrie, les sociétés de médias sociaux n'ont pas réussi à empêcher que leurs plateformes soient utilisées abusivement par des escrocs qui auraient pu être évités. Des centaines de personnes (dont certaines d'entre vous) ont été atteintes, et pourtant les géants du Web continuent de leur traîner les pieds.

Selon la plainte, les arnaques de ce type, souvent nommées « The XRP Giveaway », ont déjà escroqué leurs victimes de millions de tokens XRP représentant des centaines de milliers de dollars.

 

Comment les fausses chaînes YouTube de Ripple sont-elles créées ?

Ce type d'arnaque repose sur des attaques de phishing contre des chaînes YouTube ayant un grand nombre d'abonnés. Une fois que les escrocs prennent la main sur un compte, ils procèdent à une série de modifications afin de donner l'impression que ladite chaîne appartient à Ripple.

Une fois que la chaîne paraît être affiliée à Ripple, une vidéo est publiée ou une diffusion en direct est lancée. Ces dernières sont d'anciennes interviews qui ont été données par Brag Garlinghouse et qui ont l'illusion d'être inédites et officielles.

Les personnes qui regardent les vidéos postées par cette chaîne en question sont ensuite invitées (dans la description de la vidéo ou du live) à envoyer une certaine quantité des XRP à une adresse précise. En contrepartie de cet envoi, la fausse chaîne qui se fait passer pour Ripple promet de renvoyer 5 à 10 fois plus de tokens à la victime de l'arnaque.

Ainsi, YouTube est accusé de tirer profit de ces arnaques en vendant sciemment des annonces payantes au nom des fraudeurs qui se font passer pour Ripple et Brad Garlinghouse :

Ces annonces ont été soumises à YouTube par les escrocs, sous la forme d'unités publicitaires et de créations montrant la fraude et renvoyant vers les escroqueries, après que YouTube ait été informé à plusieurs reprises de l'existence de ces stratagèmes. YouTube les a ensuite approuvées, publiées, appuyées et optimisées pour attirer le plus grand nombre possible d'utilisateurs et de clics, ajoute la plainte.

👉 À lire sur le même sujet : Une extension de navigateur malveillante vole 16 000 dollars à un utilisateur de Ledger.

 

Des dizaines de Brad Garlinghouse ?

Certaines de ces arnaques subtilisent même l'identité de Brad Garlinghouse pour gagner en crédibilité. Dans sa plainte, Ripple cite de nombreux cas où YouTube a décerné des badges de vérification officiels à de fausses chaînes.

L'exemple le plus alarmant est sans doute celui de @MarcoStyleNL, un Youtuber s'étant fait voler son compte par un escroc. Alors que la véritable titulaire de la chaîne n'avait pas réussi à obtenir le badge de vérification, YouTube l'a ajouté au compte une fois que celui-ci avait été modifié avec l'identité de Brad Garlinghouse :

Traduction :LOL, je ne pouvais pas être vérifié auparavant, mais MAINTENANT le hacker a obtenu sa vérification ? En fait, je ris à gorge déployée, c'est tellement irréaliste.

Il y a encore quelques semaines, voilà l'inquiétant résultat de la recherche pour « Brad Garlinghouse » :

Fausses chaines Brad Garlinghouse

 

Ainsi, la plainte ajoute que le préjudice causé à la marque Ripple et à la réputation de Brad Garlinghouse est irréparable et non quantifiable. Le document conclut que le refus persistant de YouTube de s'attaquer à temps aux arnaques perpétrées sur sa plateforme peut et doit être arrêté.

Malheureusement, Ripple n'est pas la seule société de l'industrie crypto touchée par ces arnaques. En janvier dernier, c'est le fabricant français de hardware wallets Ledger qui a connu des attaques semblables en tout point.

Espérons que cette plainte de Ripple envers YouTube parvienne à véritablement changer les choses.

👉 Pour en savoir plus : YouTube : des diffusions malveillantes copiant Ledger cherchent à extorquer vos cryptomonnaies.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments