La Réserve fédérale s’intéresse aux stablecoins

En avril dernier, on apprenait que Libra se reconfigurait entièrement, cédant face à la pression constante des régulateurs. Il n’y aurait plus une seule Libra adossée à un « panier de devises » fiat, mais plusieurs Libra. Chacune sera adossée à sa propre monnaie fiduciaire. Cette modification du projet a été un coup dur pour Facebook, qui a été forcé de revoir sa copie devant la ténacité de régulateurs décidés à ne pas laisser le « Facebook Coin » se lancer sans garde-fou.

Toujours est-il que l’idée initiale n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. La Réserve fédérale américaine, c’est-à-dire la banque centrale des États-Unis, a justement sorti un rapport sur les stablecoins adossés à un panier de devises… Quelques semaines seulement après que Libra ait abandonné l’idée.

👉  A ce sujet, lisez : Facebook admet que la Libra ne sera peut-être jamais lancée

 

Des stablecoins pour « améliorer le bien-être des consommateurs »

Le rapport de la Réserve fédérale essaie de déterminer plusieurs scénarios où les stablecoins adossés à plusieurs devises pourraient représenter un intérêt. Les économistes Garth Baughman et Jean Flemming se sont basés sur le modèle de deux pays, et d’une monnaie numérique stable qui serait adossée par leurs deux devises fiduciaires. Selon eux, les perturbations sur les marchés financiers « classiques » pourraient pousser les consommateurs à utiliser des stablecoins, dont la valeur serait moins fluctuante.

Le résultat, c’est qu’en cas de tension, l’utilisation d’un stablecoin de ce type pourrait amener une « augmentation significative » du bien-être des consommateurs. Baughman et Flemming expliquent cependant que la demande réelle pour ce type de stablecoins pourrait être minimale. Ils concluent donc que malgré le potentiel de ce type de monnaies numériques, « les peurs qu’un […] stablecoin global remplace les monnaies souveraines domestiques peuvent être exagérées ».

 

Nul doute que Libra appréciera l’ironie de l’affaire... Il faut cependant noter que la banque centrale des États-Unis fait partie des institutions qui restent plutôt ouvertes au secteur, tout du moins ces derniers mois. Son président avait déjà comparé le BTC à l’or en 2019, et on apprenait à la fin de l’année dernière que l’institution avait commencé à expérimenter autour d’un dollar numérique.

👉 Retrouvez notre dossier sur les stablecoins

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments