Un timbre postal NFT ultra sécurisé

En 2019, la poste autrichienne a émis le premier timbre postal numérique au monde. Basé sur la blockchain, celui-ci se présentait sous la forme d'un token non fongible (NFT) et a connu un immense succès.

En effet, la poste autrichienne a marqué l'histoire en devenant la première institution soutenue par un gouvernement à lancer un NFT. Par la suite, le crypto-timbre a remporté de nombreux prix lors des NFT Awards 2020, notamment le « Prix du potentiel d'adoption » et le « Prix du choix du public ».

Depuis, le secteur des NFT a pris un essor considérable et la poste autrichienne continue de développer ce cachet numérique. Dans un récent communiqué, elle a ainsi révélé son intention d'y intégrer un nouvel élément de sécurité qui n'était auparavant utilisé que pour les documents d'identité.

La technologie en question est une puce de communication en champ proche (NFC) implémentée directement sur le crypto-timbre 3.0, la dernière version de sa série de timbres-poste NFT.

« Le crypto-timbre 3.0 repose sur un contrôle d'authenticité assisté par NFC et est chiffré. Si vous tenez un smartphone doté de la fonction NFC sur l'emballage, vous pouvez déterminer si vous tenez dans vos mains un authentique crypto-timbre 3.0, » peut-on lire dans le communiqué.

Ces puces NFC intégrées permettront aux propriétaires de timbres physiques de vérifier leurs authenticités en fonction des métadonnées liées au jumeau numérique stocké sur la blockchain. Ce n'est qu'en scannant le QR code sur la face du timbre que la version numérique est révélée, et que celle-ci prend vie.

👉 Sur le même thème - Lamborghini introduit des timbres numériques de collection garantis par une blockchain

Le timbre numérique, nouvel objet de collection ?

Les timbres postaux, dont les amateurs sont appelés philatélistes, sont les objets les plus collectionnés au monde. Avec la démocratisation des NFTs au grand public, la poste autrichienne espère bien faire de son cachet numérique un nouvel objet de collection. 

Ainsi, les amateurs de crypto-timbre pourront s'échanger ces NFTs de manière sécurisée, puisque la transaction sera opérée sur la blockchain.

« Nous avons également apporté des améliorations majeures à la technologie blockchain qui sert de base aux crypto-timbres. Cela signifie qu'à l'avenir, la transaction des Crypto timbres pourra être traitée facilement et de manière rentable entre les propriétaires, »  explique Stefan Nemeth, responsable de la gestion des produits et e-business à la poste d'Autriche.

Bien que la poste autrichienne soit ouverte à tous les investisseurs du monde entier, le public visé reste tout de même les connaisseurs de l'écosystème des cryptomonnaies.

En effet, quatre modèles de timbres inspirés de cet univers ont été émis l'année dernière. On retrouve le blaireau, le lama, le panda et le bien connu « doge », le chien de race shiba. Dans cette nouvelle émission, le crypto-timbre 3.0 présentera un nouveau modèle en clin d'œil au jargon des cryptomonnaies : la baleine.

Finalement, ce crypto-timbre 3.0 sera disponible à l'achat le 21 juin et aura une valeur faciale de 9,90 euros. La conception graphique est signée David Gruber, et le timbre est tiré à 100 000 exemplaires. Bien évidemment, il pourra tout de même jouer le rôle de timbre standard pour l'affranchissement des lettres et des colis.

👉 Pour en savoir plus - Todd Morley prévoit de construire une « tour blockchain » qui accueillera le plus grand musée de NFTs

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Lilian Aliaga

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur freelance situé entre Paris et Toulouse. Je souhaite partager ma passion pour l’univers des cryptomonnaies au plus grand nombre. Je m’intéresse également à l’analyse technique et au trading.
Tous les articles de Lilian Aliaga.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments