Après les ICO, la DeFi en tant que nouveau Far West

Souvenez-vous : en 2017 arrivait sur le devant de la scène un nouveau moyen pour les projets cryptos de récolter des fonds : les ICO. En quelques mois, un nombre incroyable de projets avaient vu le jour, proposant monts et merveilles à des investisseurs prêts à tout miser sur de nouvelles technologies soi-disant révolutionnaires. Et le réveil a été dur : la grande majorité des ICO n’a pas proposé de produit fini, et certaines se sont révélées être tout simplement des arnaques.

Le secteur de la finance décentralisée, avec ses projets qui émergent semble-t-il du jour au lendemain, et la volatilité très importante des cours, avait donc un air de déjà-vu. D’autant plus que l’enthousiasme est là aussi palpable, et fait perdre tout sens de la mesure à des utilisateurs avides de profits. La communauté crypto a donc rapidement fait le lien entre les deux.

👉 À lire à ce sujet : DeFi – les tokens YFI (yearn.finance) et UNI (Uniswap) s’effondrent

DeFi et ICO : les points de comparaison

Pour autant, tous ne voient pas la DeFi comme un Far West sans réel intérêt. En particulier Cameron Winklevoss, qui a expliqué sa vision de la DeFi dans un tweet récent :

« La DeFi n’est pas la même chose que la folie des ICO de 2017. À l’époque, de l’argent était investi dans des whitepapers de shitcoins, qui étaient écrits à la va-vite. La DeFi est bien existante et en train de fonctionner dans la réalité. Des milliards de dollars sont en train d’être utilisés pour dégager des rendements positifs. Ce n’est pas un vaporware hypothétique, c’est bien réel. »

Les projets DeFi existent en effet déjà, et ne se basent pas (uniquement) sur des promesses plus ou moins fumeuses faites aux investisseurs. C’est un des points qui séparent donc la DeFi des ICO. Pour autant, peut-on vraiment parler de projets fonctionnels, quand il s’agit de forker un protocole à la va-vite… Et potentiellement partir avec la caisse ?

La DeFi : un amour d’été ou une vraie romance ?

Il suffit de voir le fort repli qu’a connu le secteur de la DeFi depuis le début du mois de septembre pour lever des doutes sur la pertinence de ces projets. Ce sont sans doute les plus solides qui perdureront, comme l’explique l’analyste Ryan Watkins :

« Les deux dernières semaines, la DeFi a connu un vrai bain de sang. Mais gardez en tête que les bull markets ne sont jamais linéaires. Au cours du boom des ICO en 2017, l’ETH a chuté de plus de 20% plusieurs fois, avant de connaître son record en janvier 2018. »

Il faut aussi noter que si on s’éloigne un peu de la communauté crypto et de l’enthousiasme qui semble dominer la DeFi, on note que le secteur pèse beaucoup moins lourd que les plus grandes cryptomonnaies, comme l’a rappelé Messari :

« À 6 milliards de dollars, l’intégralité du secteur de la DeFi pèse toujours moins que le XRP. Même en enlevant Bitcoin, la DeFi ne vaut que 4% de tous les marchés cryptos. »

👉 Découvrez aussi : Comparateur - quels projets DeFi sont les plus fiables ?

 

Si l’on peut saluer certains projets DeFi, qui ont l’avantage d’être bien plus concrets que certaines ICO de 2017 et 2018, il faut donc bien remettre en contexte le secteur. Porté par l’appât du gain, il a occupé une place considérable au sein de la communauté crypto au cours de l’été, mais seuls les projets qui dureront dans le temps prouveront la durabilité de ce domaine.

👉 Pour aller plus loin, découvrez notre podcast : Les astuces et bons comportements pour la DeFi

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments