Tezos se dote d'un futur poids lourd du NFT

L'industrie musicale semble être l'un des plus importants catalyseurs de l'engouement autour des tokens non fongibles (NFTs). La preuve en est avec OneOf, cette société américaine vient en effet de lever 63 millions de dollars pour mettre au point une plateforme de NFTs entièrement dédiée à la communauté musicale.

Selon le magazine Rolling Stone, de nombreux investisseurs et fonds de capital-risque ont participé à cet impressionnant tour de financement, dont Bill Tai (investisseur américain), Jack Herrick (fondateur de wikiHow), Sun Said de Nima Capital, Shangha Capital et la Tezos Foundation.

Basée sur la blockchain Tezos (XTZ), cette nouvelle plateforme devrait voir le jour au cours du mois de juin et a déjà conclu des partenariats avec de nombreux artistes tels que Alesso, Quincy Jones, Jacob Collier, Doja Cat ou encore G-Eazy.

Grâce à l'infrastructure de Tezos, les artistes souhaitant proposer des NFTs à la vente sur OneOf ne paieront aucuns frais. En outre, les acheteurs auront la possibilité d'acheter ces NFTs avec une carte bancaire dans plus de 135 monnaies fiats. Bien évidemment, plusieurs cryptomonnaies, dont les stablecoins majeurs, seront également acceptées comme moyen de paiement.

« C'est là que nous pensons que nous avons quelque chose qui est vraiment convaincant pour les artistes. Comme nous avons la possibilité de ne pas facturer aux artistes des frais de forgeage, les artistes peuvent vendre des NFT à n'importe quel prix. Peu importe que l'artiste vende un NFT pour un million de dollars ou un million de NFT pour un dollar, » explique Adam Fell, cofondateur de OneOf.

👉 Sur le même thème – GameStop lancera une plateforme de NFT basée sur Ethereum

Une plateforme éco-responsable grâce à Tezos

Conçue pour être particulièrement facile à utiliser et écologiquement durable, l'équipe assure que la création d'un NFT sur OneOf « nécessite la même énergie que l'envoi d'un tweet, soit plus de 2 millions de fois moins d'énergie que les plateformes sur Ethereum ».

Engagée en faveur d'un avenir durable de la blockchain, OneOf reversera un certain pourcentage de chaque vente à une œuvre de bienfaisance sélectionnée par l'artiste ou à une cause environnementale partenaire.

« La blockchain a la capacité de démocratiser la propriété et d'apporter un pouvoir économique aux artistes et aux fans, » ajoute Lin Dai, PDG de OneOf. « Nous construisons une entreprise technologique avec une éthique privilégiant les artistes et avec une vision écologique. »

Indéniablement, l'industrie musicale est certainement l'une de celle qui profitera le plus du développement des NFTs. Nombreux sont les investisseurs et les artistes qui se positionnent déjà sur ce créneau prometteur, et OneOf pourrait bel et bien tirer son épingle du jeu si la plateforme tient ses promesses initiales.

👉 Sur le même sujet – Instagram travaillerait sur une plateforme de tokens non fongibles (NFT)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments