Les mineurs de Bitcoin (BTC) souhaitent se tourner vers le nucléaire

Les débats sur le Bitcoin et l’environnement semblent sans fin depuis 2017. Les discussions semblent impossibles, car le débat est partisan. Certaines personnes des deux camps ne souhaitent pas mettre de l’eau dans leur vin et il est devenu difficile de démêler le vrai du faux.

En revanche, on peut être certain d’une chose, c’est la demande, pour ne pas dire la sommation, qui est faite aux pools de mining de se verdir. Si elle n’en est pas le déclencheur, la politique anti-crypto de la Chine est néanmoins un facteur important de cette croissante demande d’énergies propres.

Bien que les mineurs chinois utilisaient également des centrales hydroélectriques, qui ne servent plus aujourd’hui, force est de reconnaître que l’énergie utilisée était principalement du charbon. Les mineurs ont donc été encouragés à se tourner vers les énergies renouvelables que sont l’hydroélectricité, l’éolien, le solaire et la géothermie.

Pour autant, une source d’énergie a longtemps été laissée de côté. Elle est au centre des débats depuis toujours, notamment en France dont elle représente plus de 70 % de la production d’électricité. Nous parlons bien entendu de l’énergie nucléaire. Et les mineurs commenceraient à se tourner vers l’atome.

👉 Sur le même sujet – Comment le Bitcoin (BTC) permet-il de développer l’énergie verte et renouvelable ?

Le nucléaire vu comme une énergie propre par des mineurs de Bitcoin (BTC)

Lors du récent sommet virtuel Bitcoin & Beyond, l’énergie nucléaire a été présentée comme une excellente opportunité pour verdir le minage de BTC. Harry Sudok, vice-président de GRIID, une société américaine qui aide les pools de mining à utiliser les énergies renouvelables à moindre coût, est même allé plus loin.

Selon Sudok, la majorité des programmes et projets pour sortir des énergies fossiles n’ont proposé que le solaire et l’éolien comme alternatives. Les bénéfices potentiels de l’énergie nucléaire ont donc été négligés alors qu’ils présenteraient de multiples avantages par rapport aux centrales à charbon.

S’il est difficile de connaître la réalité des programmes futurs de l’ensemble des pools de mining, il est vrai que l’énergie nucléaire n’est pas du tout ou très peu utilisée. Les projets en ce sens sont rares. C’est la raison pour laquelle une entreprise américaine a récemment communiqué sur son utilisation de l’énergie nucléaire pour miner du Bitcoin.

👉 Pour aller plus loin – Miner du Bitcoin (BTC) avec de l’énergie nucléaire : le projet original d’une entreprise de l’Ohio

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

L’énergie nucléaire serait-elle plus efficace pour miner du Bitcoin (BTC) ?

Samson Mow, directeur de la stratégie de Blockstream, une entreprise qui propose des services liés à la blockchain, n’y va pas de main morte. Il estime que la société a régressé en rejetant toute initiative liée au nucléaire et en privilégiant l’éolien et le solaire.

Selon Mow, ces deux dernières sources d’énergie sont plus coûteuses et moins efficaces que le nucléaire, et pas seulement pour le minage.

Il reste maintenant à convaincre les mineurs que le nucléaire puisse être un atout. On sait que ces derniers ont tendance à se tourner vers l’énergie la moins chère. C’est l’une des raisons pour lesquelles le charbon chinois a longtemps été utilisé.

En matière d’énergie décarbonée, les centrales hydroélectriques semblent de loin les plus efficaces puisque le surplus d’énergie produite peut être utilisé à bon escient par les mineurs. Cela nécessite néanmoins de s’implanter à proximité d’un barrage ou autre.

Or, pour le nucléaire, il n’est pas obligatoire d’être si proche d’une centrale. Toutefois, quoi que l’on fasse, l’avenir du nucléaire est plus entre les mains des politiques que des mineurs de Bitcoin.

👉 Pour aller plus loin – Bitcoin : minage, consommation d’énergie et écologie

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
NIcolas

Hydroelectrique, nucléaire.... C'est vraiment du green washing vite fait. Toute énergie créée peut être utilisée à autre chose de plus indispensable que miner une crypto.
Les anglais qui font bouillir leur thé utiliseront plutot du gaz si une usine de minage récupère l'énergie de Hinkley Point.