IOTA s’associe au gouvernement du Japon

Comme l’explique un communiqué de IOTA, la fondation rejoint un projet initié par une agence de recherche et développement du gouvernement du Japon, ainsi que Best Materia et IMC, deux entreprises du secteur de la maintenance. L’ambition est large, il s’agit de « développer une technologie qui améliore la sécurité, la longévité et la durabilité des infrastructures cruciales du Japon et du monde ».

La solution utilisera la technologie Tangle de IOTA ainsi que l’intelligence artificielle afin de développer ce nouvel outil. Elle s’appliquera à des secteurs variés : les centrales électriques, les installations industrielles, la pétrochimie et les raffineries de pétrole. Le groupe souhaite ainsi s’attaquer au marché de l’infrastructure sociale, qui vaut actuellement 170 billions de yens.

👉 Lisez notre fiche info sur le projet IOTA

Binance Découvrir IOTA sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Mieux gérer les risques

Comme l’explique la Fondation IOTA, la gestion du risque est encore largement basée sur l’humain. Il s’agit donc de déployer des solutions plus efficientes, qui ne nécessiteraient plus de vérifications manuelles. Pour une centrale électrique par exemple, cela permettrait de réduire le nombre de coupures et les coûts d’inspection et de réparation.

Le directeur des partenariats de la Fondation IOTA s’est félicité de cette avancée, et a expliqué qu’il s’agissait d’un cas d’utilisation crucial pour la blockchain :

« Créer une technologie basée sur les registres distribués, qui soit décentralisée, open source et libre, afin de s’assurer de l’intégrité des données, a toujours été notre but. En tant qu’organisme à but non lucratif, nous sommes ravis de voir le protocole IOTA utilisé pour sécuriser une grande variété de données dans ce projet. »

La blockchain IOTA avait ces derniers mois fait des progrès en terme d’efficacité. Elle traite maintenant les transactions en dix secondes, et la plateforme de smart contracts du projet a été lancée au début du mois d’octobre. Ce nouveau partenariat d’ampleur lui donne donc également une légitimité nouvelle.

👉 A lire : Society2, un nouveau réseau social décentralisé basé sur IOTA

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments