Un pan de l'histoire moderne tokénisée

« Cela a tout changé ». Quoi de mieux que cette phrase pour définir l'invention du World Wide Web ? C'est d'ailleurs avec ces 4 mots que la maison de vente aux enchères Sotheby's définit l'invention de l'informaticien britannique Tim Berners-Lee.

Du 23 au 30 juin, Sotheby's mettra aux enchères « le premier artéfact historique lié à ce moment historique ». Le code source du World Wide Web, vieux de 30 ans, sera ainsi vendu sous la forme d'un token non fongible (NFT) créé sur la blockchain Ethereum.

Ce NFT unique en son genre comprend quatre éléments : les fichiers originaux horodatés contenant le code source écrit par Tim Berners-Lee, une visualisation animée de près de 9 555 lignes de code, une lettre écrite par Tim Berners-Lee à propos du processus de création, et une affiche numérique du code intégralement créée par Tim Berners-Lee à partir des fichiers originaux.

Les lignes de code auxquelles le NFT se réfère englobent des implémentations des trois langages et protocoles inventés par Tim Berners-Lee : HTML (Hypertext Markup Language), HTTP (Hypertext Transfer Protocol) et URI (Uniform Resource Identifier). Le tout est complété par des documents HTML qui enseignaient aux premiers utilisateurs du Web comment utiliser le programme.

Les enchères débuteront à 1 000 $, bien qu'il soit indéniable que la vente de ce NFT réunira une somme considérable. Notez par ailleurs que Sotheby's accepte le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH).

« Les NFTs, qu'il s'agisse d'œuvres d'art ou d'artéfacts numériques comme celui-ci, sont les dernières créations ludiques dans ce domaine, et le moyen de propriété le plus approprié qui existe. Ils sont le moyen idéal de contenir les origines du Web, » a ajouté Tim Berners-Lee.

L'intégralité du produit de la vente de ce NFT sera reversée à des initiatives soutenues par la World Wide Web Foundation, une organisation à but non lucratif créée par Tim Berners Lee pour promouvoir un Web ouvert.

« Il y a trois décennies, j'ai créé quelque chose qui, avec l'aide ultérieure d'un très grand nombre de collaborateurs à travers le monde, a représenté un outil puissant pour l'humanité. Pour moi, le meilleur aspect du Web a été l'esprit de collaboration. Bien que je ne fasse pas de prédictions sur l'avenir, j'espère sincèrement que son utilisation, ses connaissances et son potentiel resteront ouverts et disponibles pour nous tous afin de continuer à innover, à créer et à initier la prochaine transformation technologique, que nous ne pouvons pas encore imaginer, » a conclu l'informaticien britannique.

👉 Sur le même thème – Edward Snowden vend un NFT 5,45 millions de dollars au profit d'une organisation défendant la liberté d'expression

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments