The Sandbox est un metaverse (environnement de réalité augmentée) hébergé sur la blockchain. La plateforme offre la possibilité de créer ses propres assets (biens) au style 3D-Voxel pour qu'ils puissent être inclus dans le jeu à l'avenir. Vous pouvez donc laissez libre cours à votre imagination pour créer tout ce que voulez. Tout comme Decentraland, chaque partie de la carte du jeu est un token hébergé sur la blockchain Ethereum. Là aussi, vous aurez la possibilité de personnaliser votre parcelle de terrain. Tous les assets que vous verrez dans ce jeu vidéo seront des Non Fungible Token sauf la monnaie qui sera fongible. Nous avons interviewé son COO pour connaître sa vision des choses et du projet.

👉 Square Enix (Final Fantasy, Tomb Raider) soutient le jeu blockchain The Sandbox

 

Qui es-tu et comment as-tu entendu parler des NFTs la première fois ?

Je m'appelle Sebastien Borget, j’ai 34 ans et je suis le co-fondateur et COO de The Sandbox. Je suis un entrepreneur depuis 13 ans maintenant dans la technologie, le web 2.0 et le mobile gaming et désormais aussi dans la blockchain, le web 3.0 et les NFTs!
Je viens aussi tout juste de prendre le rôle de président de la Blockchain Game Alliance qui a pour rôle d'accroître la reconnaissance des acteurs, l’apprentissage et l’adoption de la technologie blockchain dans l’industrie du jeu vidéo.

J’ai entendu parler pour la première fois des NFTs vers la fin de 2017, avec l’apparition de Crypto Punks et CryptoKitties. Ces projets ont vraiment généralisé le concept d’avoir des objets uniques sur la blockchain : ces objets étant chacun des chats virtuels avec une rareté prouvable et des caractéristiques/traits les différenciant chacun les uns des autres.

👉 Qu'est-ce qu'un non fungible token (NFT) ou token non fongible ?

 

Comment t'es venue l'idée de créer The Sandbox ?

The Sandbox existe depuis 2011, il a démarré comme un jeu de bac à sable sur Kongregate (une plateforme web de jeux flash). Nous avons contacté le créateur de ce jeu (Onimatrix) et proposé de travailler ensemble sur une version mobile pour iPhone, iPad et Android.
C’est ainsi qu’est né et sorti en 2012 la première version du jeu sur mobile, qui a été primé comme meilleur jeu de l’année sur l’App Store et a rencontré un franc succès en permettant aux joueurs de créer leurs niveaux en 2D, pixel art, puis de les partager dans une galerie en ligne.
Fort de ce succès, nous avons lancé une suite en 2016, appelée The Sandbox Evolution qui a repris ce principe de jeux 2D fait par les joueurs, avec encore plus de possibilités, de meilleurs graphismes, des mondes plus grands. Au total, nous avons atteint plus de 40 millions de téléchargements et 70 millions de créations partagées.

Puis en 2018 nous avons décidé de lancer une version 3D, en voxels, multi-joueurs, multi-plateformes et qui utilise la technologie blockchain. Cela a permis aux créateurs et aux joueurs de finalement être les vrais détenteurs de leurs créations, de pouvoir se les échanger et monétiser librement leurs contenus, grâce aux NFTs et notre crypto-monnaie SAND. Nous avons détaillé les raisons de cette motivation dans une lettre de notre CEO.

Nous sommes depuis le jeu blockchain le plus anticipé de 2019/2020 et continuons d’annoncer des partenariats et nos sorties régulièrement à notre communauté en pleine croissance.

 

Quelles parties de The Sandbox seront les plus accessibles au grand public ?

Le Game Maker et Player seront les parties les plus accessibles, permettant de créer des jeux sans aucune connaissance en programmation (no-code), juste en drag and drop (glisser-déposer) des objets 3D qui ont des comportements prédéfinis. Voici quelques exemples de créations réalisées parmi les premiers créateurs auxquels nous avons distribué la version alpha du game maker. 

Nous voulons offrir une expérience de création et de jeu grand public, en repoussant le point où une interaction avec la blockchain sera requise et intégrant des mécanismes qui permettent d’interagir sur la plateforme sans même avoir conscience que l’utilisateur se sert de la blockchain.

Nous avons déjà réussi à attirer un grand nombre d’artistes vers l’usage de cette technologie et monétiser leurs créations 3D en voxel grâce à notre marketplace et surtout notre éditeur 3D VoxEdit, qui est le seul outil gratuit pour faire du voxel 3D et l’animer.

Nous prévoyons de distribuer la bêta du Game Maker aux propriétaires de LANDs d’ici fin avril. Ils sont déjà très nombreux (plus de 600) et la prochaine pré-vente de terrains (Round 3, soit 10% de la map) a été annoncée au 31 mars 2020

👉 Le jeu vidéo blockchain The Sandbox vend 206 000 dollars de LAND

 

The Sandbox a beaucoup de partenaires, prévoient-ils tous de créer un mini-univers dans le Metaverse ?

Oui, nous avons plus de 50 partenaires parmi lesquelles des marques/IPs populaires (Shaun le Mouton), des studios de jeux vidéo traditionnels (Animoca Brands, Pixowl, Old Skull Games), des studios de jeux blockchains (CryptoKitties, Axie Infinity, F1 Delta Time, MyCryptoHeroes) et des acteurs clés de l’industrie blockchain (MakerDao, Matic, OpenSea).

Chaque partenaire reçoit des LANDs pour construire une expérience sociale, multijoueurs et afficher son logo dans notre monde virtuel.  

Nous avons pour l’instant pré-vendu seulement 7.5% de la carte, lors de 2 pre-sales (pré-ventes) en décembre 2019 et février 2020.
80% des terrains sont partis en 1h, générant plus de 1,300 ETH (soit $380,000 USD), montrant un engouement très fort des créateurs de jeux, en avance du lancement de la plateforme au grand public lors de la seconde moitié de 2020.

Chaque partenaire est libre de construire l'expérience qu’il souhaite sur son terrain, que ce soit un hub social pour chatter et interagir avec leur communauté, dans un univers visuel personnalisé selon leurs goûts, ou bien un jeu nouveau inspiré de leur marque.
Nous les aidons à construire des expériences riches et immersives et avons deux fonds: le fond pour les Artistes et le fond pour les Créateurs de Jeux Vidéo (chacun de $2M USD) qui ont attiré un grand nombre de créateurs talentueux, et nous mettons en relation certains avec ces marques.

Nous sommes très enthousiastes à l’idée de voir des marques fortes établir leur présence sur notre Metaverse, cela montre que nous avons la capacité a cibler un public plus mainstream (grand public), de joueurs, de créateurs, d’artistes, et non pas que des gens initiés à la crypto.

Nous nous voulons aussi grand public que possible, et les partenaires et les marques sont donc un pilier de notre stratégie.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Konohime

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Issu d'une formation artistique, et fort d'un parcours professionnel technique, j'évolue depuis plusieurs années dans l'univers blockchain, et plus précisément dans celui des Tokens Non Fongibles. Ma valeur ajoutée dans cet écosystème est de rendre accessible au plus grand nombre les enjeux et opportunités offertes par ces nouvelles technologies.
Tous les articles de Konohime.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments