Partager cet article :

The Sandbox, un jeu de construction virtuelle qui repose sur Ethereum, a confirmé que toutes ses parcelles mises en vente avaient été cédées. Cela montre l’intérêt croissant des joueurs pour ce type de jeux, qui a essaimé ces derniers mois.

 

The Sandbox vend tout son « LAND » pour la deuxième fois

The Sandbox est un jeu blockchain basé sur des parcelles de terrain virtuelles (« land » en anglais), qui peuvent être achetées, puis sur lesquelles les joueurs peuvent construire les bâtiments de leur choix. Au total, le jeu propose 166 464 de ces terrains virtuels aux entrepreneurs numériques. Le jeu avait déjà procédé à une première vente en décembre 2019, qui avait vu les investisseurs s’arracher 3 000 lopins de terre en quatre heures seulement.

Les équipes de The Sandbox ont annoncé que le second round de ventes avait eu le même succès : c’est 5% de l’espace disponible dans le jeu qui a été intégralement vendu. La vente a permis à l’entreprise d’engranger 800 ETH, soit environ 206 000 dollars au moment où les transactions ont été effectuées.

 

Un jeu basé sur Ethereum

Chaque parcelle de terrain vendue au sein de l’univers de The Sandbox est un token non fongible de type ERC-721, un standard Ethereum. Les tokens sont librement échangeables entre les joueurs. Ils peuvent également être rassemblés afin de créer des « domaines » qui permettent de construire des bâtiments plus importants.

👉 Découvrez notre fiche info sur Ethereum pour aller plus loin

De manière notable, les parcelles vendues par The Sandbox ont été en grande partie achetées par d’autres jeux blockchain ou des entreprises du secteur, comme Cryptokitties, My Crypto Heroes ou encore le site Dapp.com. De quoi suivre avec intérêt la sortie officielle du jeu, prévue pour cette année.

 

The Sandbox terrains vendus LAND

Source : @borgetsebastien via Twitter

 

Ruée vers les jeux de construction virtuelle

Il semble y avoir un boom des jeux de construction virtuelle ces derniers mois. Comme nous vous l’expliquions récemment, le plus gros concurrent de The Sandbox, Decentraland, avait fait parler de lui en 2019. Il avait ainsi vendu un terrain pour la modique somme de 1 299 999 MANA, soit environ 80 663 USD au moment de la vente.

Cette impression est confirmée par les dépenses des joueurs, qui ont investi près d’un million de dollars dans les terrains virtuels rien que la semaine dernière. Trois jeux seulement sont derrière cette somme colossale : The Sandbox, Decentraland et Cryptovoxels.

 

Les jeux vidéo blockchain semblent donc arriver à maturité, avec des titres qui appliquent de manière concrète l’idéologie qui sous-tend les crypto-monnaies. À l’échelle globale, cela montre une tendance : les utilisateurs souhaitent jouer à des titres qui leur donnent une vraie influence, avec des solutions de gouvernance décentralisées. Face à une industrie des jeux vidéo « classique » qui s’est fortement centralisée et qui se finance grâce à des tactiques parfois critiquées (dont les microtransactions), cela peut constituer une petite révolution.

👉 Plus d’infos dans notre dossier : blockckchain et jeux vidéo

 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdataSite de Marine Debelloir

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar