Les tokens non fongibles, souvent proposés par des jeux vidéo blockchain, peuvent atteindre des sommes colossales. Cela a été le cas en 2019, avec des ventes qui ont montré la santé de ce secteur relativement nouveau.

 

Les tokens non fongibles, c’est quoi ?

Pour rappel, les tokens non fongibles (parfois appelé NFT) sont des tokens dont la valeur n’est pas fixée sur celle des autres, à l’inverse des Bitcoins (BTC) ou des Ethers (ETH) par exemple, qui sont interchangeables. Typiquement, ce sont des tokens utilisés par des jeux de collection (par exemple CryptoKitties) ou pour certifier des objets de valeur sur la blockchain. On les retrouve le plus souvent dans les jeux vidéo blockchain, qui se sont fortement développés en 2019.

 

Quels NFT ont atteint les prix les plus hauts en 2019 ?

CoinTelegraph a publié aujourd’hui une liste de 5 tokens ayant atteint des prix très élevés en 2019. Elle nous donne des indications intéressantes sur les tendances du secteur. Le record absolu pour un NFT n’a cependant pas été battu. Il est toujours détenu par « Dragon », une carte à collectionner de Cryptokitties qui s’était vendue pour 600 ETH (soit 172 625 dollars au moment de la vente) en 2018.

En 2019, plusieurs ventes ont particulièrement fait parler d’elles :

  • Une voiture de F1 à collectionner appelée « 1-1-1 » : elle a été vendue par le jeu F1 Delta Time, qui est développé en collaboration avec Formule 1. Le gagnant de l’enchère a déboursé la modeste somme de 415.9 ETH (113 224 USD) pour l’acquérir.
  • Un emplacement à construire du jeu Decentraland, appelé « The Secret of Satoshis Tea Garden ». L’emplacement permet au joueur de construire des bâtiments sur 64 parcelles et une hauteur virtuelle de 120 mètres. Le prix de l’achat ? 1,299,999 MANA, soit 80 663 USD.👉 Plus d’infos sur le MANA et Dentraland par ici
  • Un vaisseau spatial du jeu CryptoSpaceCommanders. Répondant au doux nom de « Battlecruiser ID #3155 » et donnant au joueur une compétence unique, il a été vendu pour 250 ETH, soit 45 250 USD.
  • Deux cartes d’un petit nouveau qui fait parler de lui : Gods Unchained. Ce jeu de cartes à collectionner avait déjà testé les limites d’Ethereum. Et deux tokens ont atteint des sommets cette année : « Prometheus », qui avait une chance sur un million d’apparaître, et qui s’est échangée pour 235 ETH (35 250 USD). Mais également « Atlas » qui s’est vendue pour 210 ETH (31 500 USD).

 

Ce que cela veut dire, c’est que les NFT des jeux vidéo occupent maintenant une place d’ampleur dans le secteur de la blockchain. On devrait donc continuer à voir ce domaine se diversifier. Mais aussi qu’en la matière, Ethereum reste roi. À part Decentraland, c’est en effet lui qui fait fonctionner l’architecture des plus grands jeux blockchain.
👉 Apprenez-en plus dans notre dossier : jeux vidéo et blockchain

 

Source image : F1 Delta Time

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments