Une F1 virtuelle d’un jeu Ethereum se vend à près de 100 000 euros

 

 

 

Un utilisateur inconnu a acheté une voiture de course virtuelle pour une application décentralisée (dApp), F1 Delta Time, pour une valeur de 415,9 éthers (ETH) soit environ 100 000€ au moment de la vente, selon les informations fournies sur le site Web du jeu.

La voiture de course virtuelle – la « 1-1-1 » – est le premier modèle à être publié. Elle est également unique en son genre, la page de vente aux enchères promettant que ce sera l’unique exemplaire de ce type disponible à la sortie du jeu. La société à l’origine du jeu, Animoca Brands, a organisé pendant quatre jours une vente aux enchères du modèle en édition limitée. Après avoir reçu 31 offres, la vente aux enchères a été remportée pas un certain utilisateur dénommé « 09E282 ».

 

 

 

À la fin du mois de mars, Animoca Brands s’est associé à Formula One group – Gestionnaire officiel des activités autour de la Formule 1 – pour lancer le jeu dans lequel les joueurs collectionnent des voitures de F1 virtuelles et s’affrontent. Selon le site officiel du jeu, la possession de modèles de voitures particulières présente des avantages concurrentiels :

 

«Le jeu sera centré sur la collecte et l’échange de voitures, de pilotes et de composants uniques, qui existeront tous sous la forme de tokens non-fongibles (NFT) basés sur la norme de token ERC-721. […] Les tokens sont produits en quantités limitées, en fonction de leur niveau de rareté. Les tokens les plus rares possèdent les attributs de course les plus impressionnants. »

 

Un véritable marché de collectionneurs

Les objets de collection cryptos sont une innovation relativement récente, dans laquelle les entreprises utilisent la technologie blockchain pour suivre et authentifier les objets de collection virtuels.

Vers la fin de 2017, le populaire jeu CryptoKitties basé sur Ethereum avait vendu plus de 12 millions de dollars de ses objets de collection, le produit le plus cher du jeu atteignant plus de 150 000 €.

Comme pour le Bitcoin (BTC), l’offre totale de Cryptokitties est fixe, ce qui signifie que la rareté aide à conduire et à maintenir leur valeur ; contrairement au bitcoin, cependant, les kitties sont un exemple de tokens non-fongibles, qui sont des actifs non homogènes et indivisibles.

 


Cet article est traduit de Cointelegraph dans le cadre d’un partenariat entre Cryptoast et ce média international.
Fondé en 2013, Cointelegraph couvre l’actualité des technologies blockchains, des crypto-actifs et des tendances émergentes en matière de fintech.


Clément

Achetant son premier Bitcoin en 2017, Clément se rend vite compte de son attirance pour le monde des cryptomonnaies. Il croit fermement en cette technologie et qu'elle révolutionne déjà de nombreux secteurs.

facebook-cryptoast twitter-soothsayerdataProfil linkedin


Poster un Commentaire

avatar