L'exchange Huobi a annoncé le 13 avril le lancement d'un nouvel outil d'analyse visant à détecter et à prévenir les ventes illégales sur le dark web, le blanchiment d'argent, la fraude, ainsi que toute manipulation des prix.

 

Un gel automatique des comptes

Ce nouvel outil, baptisé « Star Atlas », gèlera automatiquement les comptes considérés comme effectuant des transactions suspectes jusqu'à ce qu'un agent de conformité intervienne pour traiter le signalement.

Ainsi, les comptes signalés par le système pour des activités suspectes seront temporairement dans l’incapacité de retirer des actifs jusqu'à ce que des exigences de vérification supplémentaires soient satisfaites.

Ciara Sun, vice-présidente des affaires mondiales du groupe Huobi, a détaillé les raisons pour lesquelles un tel outil est nécessaire :

On estime que seul un petit pourcentage des transactions en cryptomonnaies est illicite, mais tout incident, quelle que soit sa taille, entache l'ensemble du secteur. En tant que l'un des exchanges les plus actifs du marché, nous considérons qu'il est de notre responsabilité de jouer un rôle de premier plan pour empêcher la minorité de mauvais acteurs de la ruiner pour la grande majorité qui suit les règles.

En déployant Star Atlas, Huobi souhaite s'aligner sur les exigences des organismes de surveillance financière mondiaux, en faisant ce qu'ils peuvent pour se conformer aux exigences locales en matière de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme sur tous les marchés où elle opère.

 

Un risque pour l'anonymat ?

Bien que cela semble être inquiétant, Huobi assure que l'anonymat sera toujours préservé en tant que « valeur fondamentale de la blockchain » afin de garantir un degré élevé de confidentialité financière pour les traders.

En outre, Star Atlas sera accompagné d'une interface utilisateur visuelle afin que les administrateurs de Huobi puissent facilement retracer les chemins de transactions jugées comme suspectes.

Pour que cela soit possible, Star Atlas gère une immense bibliothèque d'adresses sur liste noire, qui est mise à jour et enrichie automatiquement pour permettre à Huobi de détecter plus efficacement les comptes malveillants.

La technologie propriétaire de Star Atlas est en cours de développement depuis plus d'un an et est basée sur des années de renseignements recueillis par les principaux experts en sécurité de l'industrie de la cryptomonnaie.

👉 À lire sur le même sujet : Certains exchanges surveillent l'utilisation des services d'anonymisation de bitcoins

 

Le mois dernier, l'exchange Bitfinex a dévoilé un outil similaire, Shimmer. Ce dernier permet en outre de repérer les activités suspectes sur les marchés et ainsi garantir la sécurité des transactions pour tous les utilisateurs de la plateforme.

Les plateformes majeures opérant dans le trading des cryptomonnaies lancent tour à tour leurs propres solutions visant à surveiller l'historique et l'activité des fonds qui transitent par leurs serveurs.

Toutefois, il est légitime de remettre en cause l'aspect anonyme de ces outils de surveillance. Est-ce que les utilisateurs suspectés de fraudes seront signalés à des autorités de contrôle des marchés financiers ? Si les plateformes ont développé de tels outils pour s'aligner avec les différents régulateurs, on peut spéculer que ce soit bel et bien le cas.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Depuis 2017, je m'intéresse au Bitcoin, aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain associée. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments