Cardano, plus économe en énergie que Bitcoin

Charles Hoskinson est en campagne actuellement. Le créateur de Cardano s’est montré vocal ces dernières semaines, en particulier lorsqu’il s’agit de promouvoir sa blockchain. C’est donc dans ce contexte qu’intervient cette interview auprès de Forbes, où il souligne l’efficacité de Cardano en termes d'énergie.

Charles Hoskinson rappelle que la Proof-of-Work utilisée par Bitcoin est un processus « méritocratique », qui met en compétition les mineurs afin d’obtenir le droit de produire un bloc. Or ce système est particulièrement coûteux, puisque « 99.9999997% ou plus de l’énergie consommée par Bitcoin intervient lors de cette première étape ».

Le créateur de Cardano explique ensuite que la Proof-of-Stake ne nécessite pas de dépense énergétique aussi « gargantuesque”, ce qui lui donne une grande efficacité énergétique :

« On se retrouve avec des protocoles qui sont bien plus légers et bien plus efficaces en termes d’énergie. Cardano par exemple est 1,6 million de fois plus efficace énergétiquement en ce moment que le Bitcoin. »

👉 Lisez aussi : Le maire de Miami invite les mineurs de Bitcoin à profiter de l'« énergie propre » de sa ville

Une nécessaire transition vers la Proof-of-Stake ?

Au sein de la communauté crypto, la question divise cependant. D’un côté, de grands projets – dont Ethereum – ont choisi la Proof-of-Stake pour améliorer leur scalabilité. Il est vrai que les dépenses énergétiques du réseau Bitcoin sont élevées. D’après un Index développé par l’Université de Cambridge, le BTC représente 0.58% de la consommation électrique mondiale, soit plus que des pays comme l’Argentine ou la Norvège.

Pour autant, cette crainte maintes fois répétée par la presse généraliste est remise en question par les défenseurs de Bitcoin. Une étude de Square et Ark Invest montrait en effet il y a quelques jours que les mineurs se tournent massivement vers l’électricité la moins chère… Soit celle qui est produite de manière renouvelable. Elle concluait ainsi :

« Le mining de Bitcoin pourrait encourager l’investissement dans des systèmes solaires (panneaux solaires et batteries), ce qui permettrait aux énergies renouvelables de générer un plus gros pourcentage du réseau électrique, sans influencer le coût de l’électricité. »

Ce qui est certain, c’est que la question cristallise toutes les tensions au sein de la communauté crypto. Assez pour voir l’avènement de la Proof-of-Stake ? Dans le top 10 des cryptomonnaies les plus capitalisées en ce moment, on trouve 3 cryptomonnaies basées sur la preuve d’enjeu, et une en transition actuellement. L’avenir dira donc si c’est le protocole qui deviendra majoritaire.

👉 A lire à ce sujet : EDF et Engie soutiennent le « Crypto Climate Accord » visant à rendre le secteur des cryptomonnaies 100% renouvelable

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Boux

Si le btc meurt, c'est à cause du proof of work

Davai

entièrement d'accord