FUD sur l'USDC : Jeremy Allaire, le PDG de Circle, répond aux rumeurs

Alors que cette période de marchés baissiers est propice aux rumeurs, l’USDC de Circle est victime de FUD. Jeremy Allaire, PDG de la société émettrice, a répondu à ces inquiétudes sur Twitter et nous revenons sur la manière dont est collatéralisé le stablecoin.

FUD sur l'USDC : Jeremy Allaire, le PDG de Circle, répond aux rumeurs

Cacher le player

1.0x

0.75x

1.0x

1.25x

1.5x

2.0x

0:00
0:00

L’USDC en proie au FUD

En période de marché baissier, il est courant de voir sur les réseaux sociaux ce que l’on appelle le « fear, uncertainty and doubt » (FUD) et ces derniers jours, l’USDC de Circle et Coinbase n’échappe pas à cela. Les faillites et les difficultés rencontrées par plusieurs grands acteurs de l’écosystème sont effectivement propices aux rumeurs.

De son côté, l’effondrement de l’UST a instillé la crainte envers les stablecoins. Concernant l’USDC, si l’on navigue sur Twitter il est facile de trouver des appels à la prudence. Par exemple, on trouve des allégations selon lesquelles la société paierait des taux importants pour stocker ses réserves. Ce qui lui coûterait alors des milliards de dollars d’intérêts par an :

Comme souvent dans de telles pratiques, les raisonnements manquent de sources. On ne sait pas d’où sortent les chiffres avancés et des fragments de vérités sont arrangés ensemble, pour donner une histoire crédible.

👉 Pour aller plus loin – Retrouvez notre guide sur les stablecoins

Rejoignez des experts et une communauté Premium

PRO

Investissez dans vos connaissances crypto pour le prochain bullrun

toaster icon

La réponse du PDG de Circle

Jeremy Allaire, le PDG de Circle, a tenu à communiquer pour dissiper le FUD propagé à l’encontre de l’USDC.

Dans son argumentaire, Jeremy Allaire souligne notamment la confusion qui est faite entre l’USDC, qui a été prêté par des tiers à des acteurs comme Three Arrows Capital (3AC) et les réserves du stablecoin :

« Il existe également une confusion évidente entre les réserves de l’USDC, qui sont réglementées […] et transparentes […] et l’USDC qui est lui-même utilisé sur les marchés des prêts, loin de Circle. »

En effet, quelles que soient les quantités d’USDC qui ont pu être prêtées à des acteurs en faillite, ces dettes ne dépendent pas de Circle. Ainsi, elles ne peuvent pas impacter le bilan de la société.

L’un des cas de figure où l’entreprise aurait pu être exposée à des acteurs en faillite est le programme Circle Yield. Ce dernier permet de déléguer sa liquidité à Circle Bahamas et cette liquidité est prêtée à d’autres acteurs pour générer du rendement.

Mais là encore, même en cas de faillite du programme, ce dernier n’a pas lieu de créer de contagion avec les réserves du stablecoin. Celles-ci en sont effectivement indépendantes. Cela signifie que la réserve utilisée en collatéral par le stablecoin n’est pas allouée sur des placements à risques.

USDC : un stablecoin régulé

Selon Jeremy Allaire, Circle est dans la position financière la plus solide qu’elle ait jamais eue. Ce dernier partage également plusieurs articles de l’entreprise, expliquant comment l’ancrage au dollar de l’USDC est maintenu. La réserve du stablecoin compte 20 % de dollars fiat et 80 % d’obligations à court terme, à savoir, des bons du Trésor américain.

Chaque mois, les réserves sont auditées par Grant Thornton, le 6ᵉ plus grand cabinet de conseil au monde. Ces réserves sont principalement détenues par BlackRock et BNY Mellon. De plus, les comptes de Circle sont audités chaque année par la Securities and Exchange Commission (SEC).

En cela, il faut différencier l’USDC d’un stablecoin algorithmique comme feu l’UST. Même si le cours peut subir des variations lors d’importants mouvements de marché, il sera toujours possible d’échanger l’actif auprès de Circle au ratio d’un pour un avec le dollar.

Bien sûr, malgré une régulation stricte, il n’est pas impossible pour une entreprise de mentir sur sa situation. Mais si un tel scénario était avéré, Circle, ses responsables et les différentes parties prenantes, feraient alors face à d’importantes conséquences juridiques.

De plus, n’oublions pas que l’EUROC, nouveau stablecoin de l’entreprise adossé à l’euro, va forcément attirer le regard des responsables européens. Dans cette optique, il est donc dans l’intérêt de Circle, d’être le plus fiable possible. Il ne s’agit pas pour autant d’accorder une confiance aveugle à une entreprise. Mais la diversification et l’esprit critique restent les meilleures armes pour tirer son épingle du jeu.

👉 Sur le même sujet – Circle dévoile l’Euro Coin (EUROC), son premier stablecoin adossé à l’euro

Sources : Audit de l’USDC, Circle Yield

Se procurer simplement ses premières cryptomonnaies

9€ de bitcoin offerts pour votre 1er achat

toaster icon
Investir dans les crypto-monnaies est risqué (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Les institutionnels clôturent massivement leurs positions short sur Bitcoin (BTC)

Les institutionnels clôturent massivement leurs positions short sur Bitcoin (BTC)

Goldman Sachs prévoit de dépenser des dizaines de millions de dollars pour racheter des entreprises crypto

Goldman Sachs prévoit de dépenser des dizaines de millions de dollars pour racheter des entreprises crypto

Sam Bankman-Fried révèle que FTX aurait vendu des actifs qui n’existaient pas à ses clients

Sam Bankman-Fried révèle que FTX aurait vendu des actifs qui n’existaient pas à ses clients

Metaverse : l'UE organise un gala à 387 000 €... Qui rassemble 5 personnes

Metaverse : l'UE organise un gala à 387 000 €... Qui rassemble 5 personnes

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast