Facebook débourse 60 millions de dollars pour acquérir le nom Meta auprès d'une banque du Dakota du Sud

Facebook dépense 60 millions de dollars pour acquérir à une banque du Dakota du Sud les droits associés à son nom Meta Financial. Dans ce contexte, le groupe nouvellement nommé Meta cherche-t-il à obtenir le monopole de ce terme ?

Facebook débourse 60 millions de dollars pour acquérir le nom Meta auprès d'une banque du Dakota du Sud

Facebook déterminé à s'imposer dans le métavers

Dans un article relayé par le média Reuters, nous apprenons que Facebook a versé près de 60 millions de dollars à une banque du Dakota du Sud afin d'acquérir ses droits associés à sa marque Meta Financial.

Cette opération peut paraître surprenante dans la mesure où l'activité de la banque n'a aucun lien avec le métaverse. En effet, cette dernière propose seulement des produits de paiements en ligne dans la région du Dakota et de l'Iowa.

Même si cela peut interroger, cela démontre l'intérêt de Facebook dans son implication dans les métaverses.

C'est en quelque sorte un pouvoir supplémentaire pour la société de Mark Zuckerberg d'éloigner ses concurrents et de maîtriser l'utilisation des termes « Meta » voire « Metaverse ». Cela a été suggéré par Alexandra Roberts, professeur de droit à l'université du New Hampshire :

« Si Facebook utilise sa nouvelle marque pour exercer une pression juridique sur d'autres entreprises, cela accentuerait la tension déjà croissante sur la question de savoir à qui appartient le métavers. »

Cette volonté semblerait paradoxale, car l'objectif du métaverse est d'être décentralisée et donc sans organe de contrôle.

cryptoast logo

Découvrir notre Groupe Privé

PRO

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

toaster icon

Le métaverse attire beaucoup d'acteurs

Actuellement, l'écosystème du métaverse connaît un fort engouement et beaucoup de sociétés se penchent sur ce secteur.

En effet, la plateforme de cryptomonnaies Coinbase a dévoilé qu'elle serait en train de développer un projet en ce sens.

En dehors des entreprises spécialisées dans les cryptomonnaies, Nike a récemment acquis une société spécialisée dans la création de baskets virtuelles sous forme de tokens non fongibles (NFTs) : RTFKT. L'objectif de la marque américaine est de s'implémenter dans le métavers pour séduire un nouveau public.

Avant cette annonce, son rival Adidas avait déjà dévoilé son intérêt pour cet écosystème en publiant une vidéo en collaboration avec Bored Ape Yacht Club, Gmoney NFT et PUNKS Comic.

👉 À découvrir – Le wallet Novi permettra d'échanger des tokens non fongibles (NFTs) dans le métaverse de Facebook

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir
';

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Voyager Digital déclare le fonds d’investissement Three Arrows Capital (3AC) en défaut de paiements

Voyager Digital déclare le fonds d’investissement Three Arrows Capital (3AC) en défaut de paiements

Snoop Dogg et Eminem mettent en scène leurs Bored Apes (BAYC) dans un nouveau clip

Snoop Dogg et Eminem mettent en scène leurs Bored Apes (BAYC) dans un nouveau clip

Solana (SOL) lance le Saga, le 1er smartphone taillé pour le Web 3.0

Solana (SOL) lance le Saga, le 1er smartphone taillé pour le Web 3.0

Russie : un système reposant sur la blockchain pour remplacer SWIFT ?

Russie : un système reposant sur la blockchain pour remplacer SWIFT ?

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast