1. Qu’est-ce que le metaverse ?
  2. Metaverse, blockchain, cryptomonnaies et NFTs
  3. Les dates historiques des metaverses
  4. En quoi est-ce une révolution numérique ?
  5. Quels sont les principaux métavers ?
  6. Quels seront les métavers leaders ?
  7. Quel est le potentiel des métavers ?
  8. Conclusion

Qu’est-ce que le metaverse ?

Pour de nombreux experts, le metaverse (ou métavers en français) est la révolution numérique majeure des dix dernières années.

Il marque le passage au Web 3.0. Le Web 1.0 offrait l’accès à l’information. Le Web 2.0, ère des réseaux sociaux, apportait de l’interaction. Le métavers apporte une dimension supplémentaire avec l’immersivité, c'est-à-dire un environnement dans lequel on se sent pleinement présent. Le métavers est une véritable économie qui émerge, basée sur des échanges en crypto-monnaies.

Le mot métavers signifie littéralement « au-delà » (méta) de l’univers (vers).

Le terme couvre l’ensemble des univers virtuels. Le métavers est un monde parallèle en 3D, interactif, et immersif, dans lequel les utilisateurs peuvent vivre des expériences à travers un avatar (personnage virtuel).

Le concept s’applique aux jeux vidéo en 3D, mais aussi aux nouveaux types de métavers construits sur la blockchain, tels que Decentraland ou The Sandbox. La blockchain apporte un caractère décentralisé à ces univers. Le métavers devient ainsi un écosystème ouvert et indépendant auquel tout le monde peut participer gratuitement, y construire des éléments, et même y dépenser et gagner de l’argent.

Metaverse, blockchain, cryptomonnaies et NFTs

Comme dans la vraie vie, les metaverses sont le lieu d’échanges marchands. Les transactions s'y font en cryptomonnaies.

Chaque métavers dispose ainsi de sa propre cryptomonnaie : on retrouve le MANA pour Decentraland, le SAND pour The Sandbox et bientôt le Diem pour Meta, le métavers en cours de développement par Facebook.

Dans un métavers, il est possible d’acheter et vendre des terrains, des constructions, des vêtements pour son avatar, etc. Ces produits virtuels prennent la forme de tokens non fongibles (Non-Fungible Token en anglais ou NFTs).

Les NFTs sont donc un composant essentiel des métavers. Ils représentent l'ensemble des biens que l'on peut acquérir ou gagner sur le métavers: constructions en 3D, accessoires pour les avatars, œuvres d'art numériques exposées dans les musées, ou encore preuves de participations à des évènements à collectionner (Proof of Attendance Protocol en anglais ou POAP).

Les technologies de la blockchain et des NFTs ont permis le développement de l’interopérabilité entre ces différents univers. Les NFTs étant des titres de propriété inscrits sur la blockchain, la propriété d’un bien numérique n’est pas limitée aux frontières d’une plateforme ou d’un jeu particulier. Techniquement, ce sont les standards type ERC-721 qui permettent l'utilisation d'un NFT dans différentes applications et metaverses.

Une paire de baskets virtuelles sous forme de NFTs peut être portée sur un avatar sur Decentraland, mais aussi dans un autre univers virtuel, et partiellement dans le monde réel où elles seront vues grâce à des lunettes de réalité augmentée (RA). D’où l’intérêt grandissant des marques comme Adidas ou Nike pour les métavers.

D'un point de vue technique, cela est uniquement possible avec les métavers ouverts et décentralisés basés sur la même blockchain. Une telle interopérabilité n'est pas encore possible sur la majorité des métavers existants, mais c'est une possibilité qui tant à se démocratiser.

Les NFTs les plus importants des métavers sont les terrains immobiliers virtuels, dont les prix ne cessent d'exploser des records. Certains atteignent des sommets, comme ce terrain virtuel qui s'est vendu pour 2,43 millions de dollars sur Decentraland. ou une parcelle de Axie Infinity qui est partie à 2,48 millions de dollars.

👉 Retrouvez toute l'actualité des tokens non fongibles (NFT)

Jumeau numérique de la maison de vente aux enchères Sotheby's sur Decentraland

Jumeau numérique de la maison de vente aux enchères Sotheby's sur Decentraland

Les dates historiques des metaverses

Si le metaverse fait couler beaucoup d’encre depuis novembre 2021, le concept n’est pas nouveau. Le mot vient initialement du livre Snow Crash de Neal Stephenson, publié en 1992. Il a été popularisé par le film de science-fiction Ready Player One, sorti en 2018.

Le premier métavers remonte à 2003, avec le jeu vidéo Second Life. Celui-ci est toujours disponible et actif en 2021 et. Les utilisateurs de Second Life peuvent incarner des personnages virtuels et concevoir le contenu du jeu. L’idée était là, mais la technologie n’était pas au point au début des années 2000 pour que Second Life réussissent à se démocratiser et à perdurer véritablement auprès des utilisateurs et des marques.

Second Life reste le pionnier du metaverse. De nombreuses marques et célébrités y ont déployé des actions de marketing, comme Nike et American Apparel qui y ont ouvert des boutiques virtuelles. On a pu y croiser aussi des hôtesses Budweiser et des voitures Scion (Toyota).

Aperçu du monde de Second Life

Aperçu du monde de Second Life

 

Second Life a aussi joué un rôle majeur dans le développement du Bitcoin. En effet, la crypto-monnaie de Second Life, le Linen Dollar (L$), échangeable en monnaie fiat, offrait une passerelle aux détenteurs de Bitcoin bien avant les plateformes d'échanges. La cryptomonnaie n'est ainsi devenu échangeable en dollars qu'en 2011.

👉 Pour en savoir plus sur le Bitcoin, lire notre fiche : Qu'est-ce que le Bitcoin ?

Les métavers nouvelle génération ont commencé à émerger ces 10 dernières années notamment avec The Sandbox, créé en 2011 et Decentraland, créé en 2015.

Les metaverses ont vraiment pris une accélération en 2021 avec le développement des nouvelles technologies de réalité augmentée (RA) et réalité virtuelle (RV), mais aussi grâce au développement de la blockchain, des crypto-monnaies et surtout des NFTs.

Enfin, une date clé à retenir est le 28 octobre 2021, avec l’annonce de Mark Zuckerberg de renommer le groupe Facebook en « Meta » et d’investir massivement dans le métavers. Le grand public prend alors conscience du potentiel des métavers, et les cours des cryptomonnaies et des terrains liés à cet univers grimpent en flèche dans les jours qui suivent l'allocution du PDG de Facebook.

En quoi est-ce une révolution numérique ?

Les metaverses vont certainement disrupter l’économie numérique. Ils offrent des expériences nouvelles aux utilisateurs des outils numériques. Les technologies de réalité augmentée, réalité virtuelle et de vidéo volumétrique qui se développent et se popularisent à vitesse grand V vont permettre de rendre ces expériences de plus en plus immersives.

Les utilisateurs peuvent visiter des boutiques, des musées, ou encore assister à des concerts. Ils peuvent interagir entre eux, mais aussi avec des produits. Ils peuvent aussi y travailler, assister à des réunions ou des salons professionnels, y étudier... Il y a même une université en cours de développement sur Decentraland.

Il faut imaginer le métavers comme un monde parallèle. Les artistes peuvent se produire sur des scènes virtuelles avec un avatar ou en réel, avec un hologramme. Les consommateurs pourront discuter avec un vendeur et essayer une voiture. Les grandes enseignes y auront leurs jumeaux numériques (comme Adidas sur Sandbox). Des services publics seront aussi disponibles sur le métavers à terme. Par exemple, la mairie de Séoul, capitale de la Corée du Sud, développe actuellement sa version virtuelle.

Les métavers vont devenir de véritables lieux de vie, de communication et de consommation. Ils apportent aux annonceurs d’immenses opportunités de communication et de marketing. Ils permettent aussi aux utilisateurs de gagner de l'argent, comme sur Axie Infinity, un jeu blockchain « Play-to-Earn ».

Carte de The Sandbox

Aperçu de la carte du metaverse de The Sandbox

Quels sont les principaux métavers ?

Il existe déjà de nombreux métavers, les plus connus étant Decentraland, The Sandbox, Cryptovoxels, SomniumPlace, et le nouveau et très commenté Meta.

Pléthores d'autres métavers sont en développement. En réalité, la plupart des acteurs des jeux vidéo, des réseaux sociaux et du e-commerce prévoient de lancer leur métavers, comme Epic Games (créateur du jeu Fortnite), Roblox, Alibaba, TikTok, Reddit, VR Chat, et même Microsoft. Ce dernier est en bonne position pour devenir l'un leaders du secteur puisqu'il possède le célèbre jeu Minecraft ainsi que le réseau social professionnel LinkedIn.

On attend également au tournant Apple, qui, pour la banque d'affaires américaine Morgan Stanley, détient les clés de l'adoption de masse des technologies de réalité augmentée et virtuelle, et donc du métavers.

Quels seront les métavers leaders ?

Si une multitude de métavers vont émerger, on peut imaginer que tous ne vont pas survivre, à l'instar des acteurs de l'Internet des années 2000.

Il faut tout d'abord distinguer les métavers issus du secteur des jeux vidéo et ceux issus des réseaux sociaux. L'atout des acteurs des jeux vidéo est que leurs utilisateurs sont jeunes et déjà à l'aise avec l'idée de consommer des produits numériques type « wearable ». Les réseaux sociaux quant à eux ont l'avantage de compter des milliards d'utilisateurs (3 milliards d'utilisateurs mensuels pour Facebook).

Il est aussi intéressant de regarder les différents types de gouvernance et de décentralisation des métavers. Ainsi, Decentraland appartient entièrement à ses utilisateurs avec un système de gestion décentralisée dans lesquels les décisions sont votées par les utilisateurs (Decentralized Autonomous Organization ou DAO). Meta de Facebook restera gouverné par une entreprise privée. The Sandbox appartient à la société chinoise Animoca Brands, mais fonctionne lui aussi selon un système de DAO. La question est : que préfèreront les utilisateurs ? Une gestion par DAO peut-elle vraiment fonctionner sur le long terme ? Seul l'avenir nous le dira, et il sera intéressant de suivre l'évolution de ces deux modèles décisionnels.

Un autre élément clé à regarder de près est le niveau d'investissement des différents projets. Meta a annoncé un investissement de 10 milliards de dollars pour 2022. The Sandbox a levé 93 millions de dollars en novembre 2021. Decentraland avait levé 26 millions de dollars en 2017 et détient plus de 200 millions de MANA (environ 900 millions de dollars à l'heure de l'écriture de ces lignes).

D'autres indicateurs sont à surveiller : le cours des cryptomonnaies bien sûr, les prix de vente des terrains, le nombre d'utilisateurs, mais aussi le nombre de marques présentes (165 marques pour The Sandbox, avec entre autres Atari, les Schtroumpfs et Snoop Dog).
Il est utile aussi de s'abonner aux newsletters pour juger de la quantité et qualité des activités et évènements proposés au sein d'un métavers.

Quel est le potentiel des métavers ?

Selon un rapport de Bloomberg Intelligence, le marché annuel du métavers pourrait peser 800 milliards de dollars en 2024. En parallèle, la banque américaine Morgan Stanley parle elle d'un marché de 8 000 milliards de dollars. À titre de comparaison, le marché des jeux vidéo pèse environ 180 milliards de dollars en 2021.

Le potentiel de croissance des technologies de réalité augmentée et virtuelle est également exponentiel. PWC prévoit une croissance de 39,6 milliards d'euros en 2019 à 1 280 milliards d'euros en 2030 (+ 3 000%).

Les 90 entreprises qui construisent le métaverse - Source : cbinsights.com

Les 90 entreprises qui construisent le métaverse – Source : CB Insights

Conclusion

Le métavers s'avère donc représenter un virage majeur d'Internet, voire même représente une révolution technologique comparable à l'émergence de ce domaine aujourd'hui ancré dans notre quotidien.

Si de nombreux détracteurs mettent en garde contre le risque dystopique d'une vie virtuelle, le potentiel de croissance et les possibilités d'innovation sont immenses, et les métaverses feront peut-être bientôt partie de notre vie de tous les jours.

La grande question reste de savoir qui prendra le lead, et quelles crypto-monnaies deviendront majeures dans ce secteur, dans une nouvelle industrie encore assez imprévisible et qui promet une concurrence féroce.

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Blandine Narozniak

Après une expérience commerciale de 15 ans à l'international, en particulier au Financial Times et chez Bloomberg, je suis consultante blockchain spécialisée dans les tokens non fongibles et les métaverses.
Tous les articles de Blandine Narozniak.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Link

Les metaverse vont révolutionné le monde.
Et pour moi le leader sera Victoria VR car les graphiques sont ultra réaliste crée sous ulreal engine et c'est la première crypto metaverse en VR.