Ethereum plus sécurisée que Bitcoin ? – C'est ce qu'affirme Consensys (MetaMask) dans une lettre à la SEC

Dans une lettre adressée à la Securities and Exchange Commission (SEC), Consensys compare les systèmes de preuve d'enjeu (PoS) d'Ethereum et de preuve de travail (PoW) de Bitcoin, affirmant que la première est supérieure à l'autre. Sur quoi la société derrière MetaMask base-t-elle son argumentaire ?

Ethereum plus sécurisée que Bitcoin ? – C'est ce qu'affirme Consensys (MetaMask) dans une lettre à la SEC

Ethereum est plus sécurisée que Bitcoin, selon Consensys

Consensys, la société derrière le célèbre portefeuille numérique MetaMask, s'est adressée à la Securities and Exchange Commission (SEC) via une lettre visant à prouver que le modèle sur lequel repose Ethereum est suffisamment sécurisé pour que des ETF spot sur l'Ether puissent être mis sur le marché américain, notamment l'iShares Ethereum Trust de BlackRock.

Plus précisément, Consensys étaye son argumentaire en comparant la preuve d'enjeu (proof of stake, ou PoS) sur laquelle est basée la blockchain Ethereum avec la preuve de travail (proof of work, ou PoW) de Bitcoin sur plusieurs verticales telles que la sécurité, la décentralisation ou encore l'efficience.

Selon Consensys, il n'y a actuellement rien qui permettrait de prouver que le cours de l'ETH puisse être manipulé par des personnes détenant une quantité importante d'Ethers, notamment en raison du coût économique que cela induirait.

Le coût d'une attaque sur Ethereum serait d'ailleurs bien plus onéreux et plus long que pour une attaque sur Bitcoin, selon la firme derrière MetaMask :

blockquote icon

Des chercheurs ont découvert que le coût de l'obtention même du contrôle de 34 % des validateurs actifs d'Ethereum est plus élevé que l'obtention du contrôle de 51 % des nœuds Bitcoin. Par exemple, le coût total de l'attaque sur Ethereum serait presque de 34,39 milliards de dollars (aux prix de l'Ether en décembre 2023), et cela prendrait près de 6 mois. Le coût total de l'attaque sur Bitcoin, composé principalement du coût du matériel informatique et de l'électricité, varierait d'un peu moins de 5 milliards de dollars à un peu plus de 20 milliards de dollars et pourrait être mené plus ou moins immédiatement.

👉 Pour tout comprendre – Qu'est-ce qu'une attaque des 51 % ou double-spending ?

Soulignons qu'à ce sujet, il ne s'agit ici que de données brutes, et qu'attaquer le réseau Bitcoin dans la réalité constituerait un véritable défi matériel et énergétique, ce que ne précise pas Consensys.

La transition de la PoW vers la PoS aurait largement été bénéfique à Ethereum, selon le document dans lequel Consensys affirme que la preuve d'enjeu « offre une sécurité accrue, fonctionne avec une consommation d'énergie moindre, et facilite la mise à l'échelle qui peut entraîner des coûts plus faibles et une capacité de transaction accrue. »

Consensys souligne également que les risques de manipulation du réseau sont drastiquement réduits voire supprimés grâce au slashing.

Trade Republic : le moyen le plus simple d'acheter des cryptomonnaies
Publicité - Investir comporte des risques (en savoir plus)

Quid de la décentralisation ?

Toujours selon Consensys, le système PoS de la blockchain Ethereum est plus sécurisé que Bitcoin de par sa structure intrinsèque composée de proposants et de validateurs, là où « le système PoW de Bitcoin confie l'ensemble de la confirmation des blocs au mineur qui résout avec succès le défi cryptographique ».

Le document indique également que la communauté de développeurs Ethereum est bien plus importante que celle de Bitcoin (~7 900 contre ~1 100), une communauté qui sert « de première ligne de défense contre les vulnérabilités logicielles ».

Par ailleurs, la société spécialisée dans le Web3 souligne que la diversité des clients Ethereum permet une plus grande résilience du réseau, là où Bitcoin repose sur Bitcoin Core. « Un tel point de défaillance unique pourrait être catastrophique s'il était exploité, compromettant potentiellement l'intégrité du réseau, » précise le document.

blockquote icon

En conclusion, le mécanisme de consensus PoS d'Ethereum, la communauté de développement décentralisée et la transparence inhérente du réseau établissent un cadre de sécurité robuste qui réduit significativement le risque de fraude et de manipulation par rapport à Bitcoin.

Le document de Consensys précise également que la méthode de proof of stake consomme bien moins d'énergie que le minage de Bitcoin, la consommation énergétique de ce dernier étant 30 000 fois supérieure au PoS d'Ethereum, selon la source citée.

👉 Poursuivez votre lecture – Pour Coinbase, la SEC ne devrait pas refuser les ETF Ethereum spot

En définitive, beaucoup de points qui, selon la société derrière le portefeuille le plus utilisé du Web3, justifient la mise en place sur le marché d'ETF Ethereum au comptant.

Notons toutefois que Consensys n'a pas abordé la notion de centralisation des validateurs au sein de protocoles comme Lido, qui détient plus de 30 % de tous les ETH actuellement en staking. Un problème récemment soulevé par Vitalik Buterin, qui a introduit le rainbow staking afin de modérer la centralisation du réseau Ethereum.

Zengo : le wallet mobile ultra-sécurisé pour vos cryptos
Publicité - Investir comporte des risques (en savoir plus)

Source : Dune

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

L'adresse Bitcoin d'un mineur dormant depuis 14 ans vient de se réveiller et déplace 3,3 millions de dollars

L'adresse Bitcoin d'un mineur dormant depuis 14 ans vient de se réveiller et déplace 3,3 millions de dollars

Date et compte à rebours du halving Bitcoin de 2024

Date et compte à rebours du halving Bitcoin de 2024

Bitcoin : les 5 indicateurs à utiliser sur TradingView pour se positionner

Bitcoin : les 5 indicateurs à utiliser sur TradingView pour se positionner

Halving Bitcoin : les plateformes d'échange seront à cours de BTC dans 9 mois, selon Bybit

Halving Bitcoin : les plateformes d'échange seront à cours de BTC dans 9 mois, selon Bybit