Qu’est-ce que le slashing ? Comprendre ce mécanisme via l'exemple de la blockchain Ethereum

Face à la nécessité de sécuriser et de préserver l'intégrité des transactions au sein d'un réseau décentralisé, les développeurs ont dû relever un obstacle majeur : comment prévenir les comportements malveillants sans sacrifier l'efficacité et la confiance qui font la force de la technologie blockchain ? C’est ici qu’intervient le slashing qui permet de répondre à cette problématique. À travers l’exemple d’Ethereum, nous verrons ce qu’est le slashing, comment ça fonctionne et les limites qu'il peut engendrer. Zoom sur le slashing.

Qu’est-ce que le slashing ? Comprendre ce mécanisme via l'exemple de la blockchain Ethereum

C'est quoi le slashing ?

Le slashing est un mécanisme conçu pour protéger les blockchains fonctionnant avec le consensus de Proof of Stake. Sur le réseau Ethereum, le slashing punit les opérateurs des nœuds  qui ne remplissent pas leurs tâches correctement.

En effet, les nœuds utilisés pour valider la conformité des transactions sur Ethereum ont 2 autres missions : rendre le coût d'une attaque contre le réseau excessif pour les attaquants et empêcher les autres nœuds validateurs d'agir de manière malveillante.

Bien que le slashing soit implémenté sur la majorité des blockchains en Proof of Stake, comme Tezos, Cosmos ou encore Polkadot, ce sont les développeurs qui décident d'ajouter ou non ce mécanisme.

Comment le slashing protège-t-il la blockchain Ethereum ?

Comme évoqué précédemment, le slashing est un mécanisme qui pénalise les participants d’un réseau qui s'engagent dans des actions frauduleuses ou malveillantes à l’encontre de ce dernier. Les validateurs sur Ethereum sont une entité clé du réseau, car ils permettent de sécuriser le réseau à travers la vérification des transactions dans la blockchain.

Avant de pouvoir devenir validateur sur Ethereum, l'utilisateur devra placer 32 Ethers (ETH) en garantie, pratique portant le nom de staking. En guise de récompense, et s’il réalise correctement ses missions, chaque validateur est périodiquement rétribué avec des ETH Ce mécanisme permet de générer des revenus, ce qui incite les validateurs à participer à la sécurité du réseau.

Toutefois, il est possible que certains validateurs ne respectent pas les règles ou qu’ils commettent des erreurs. C’est ici que le mécanisme de slashing s’active pour les punir afin de les empêcher de recommencer.

Concrètement, si un validateur est touché par le slashing, une partie des ETH qu’il aura placés en staking lui seront ponctionnés et brûlés. Puisque cela peut représenter une perte financière importante, les opérateurs des nœuds touchés par le slashing n’ont aucun intérêt à agir de manière malveillante envers le réseau.

💡 Comment faire du staking sur Ethereum ? Générez des revenus passifs avec vos ETH

Binance : la plateforme d'échange crypto de référence
Publicité - Investir comporte des risques (en savoir plus)

Pour quelles raisons le slashing est-il appliqué ?

Généralement, les validateurs sont punis lorsqu’ils ne respectent pas les règles du réseau. Par exemple, les noeuds peuvent être ciblés par le slashing si ceux-ci sont hors ligne sur une trop longue période ou qu’ils tentent de réaliser une double dépense. En ce qui concerne l’inactivité, le slashing ne s’applique pas en raison d’un acte malveillant, mais plutôt, car cela peut entraîner des problèmes de sécurité et de confiance. La punition permet donc d'encourager une participation active des utilisateurs.

Prenons l'exemple d'Alice qui est un validateur au réseau Ethereum depuis qu'elle a placé 32 ETH en staking et qu’elle opère son propre noeud.

Un jour, elle signe deux blocs différents à la même hauteur, ce qui est interdit sur le réseau. D'autres validateurs détectent cette double signature et donnent une preuve de triche à la blockchain Ethereum. En conséquence, une partie des ETH d'Alice, disons 1 ETH, est brûlée en guise de pénalité pour son comportement malveillant. À l'avenir, Alice saura qu'elle ne peut pas tricher sur le réseau.

Slashing Ethereum

Figure 1 : Aperçu du slashing ayant touché le validateur 727956, lui faisant perdre 1 ETH

 

Depuis 2020 et jusqu'au jour de l'écriture de ces lignes (septembre 2023), seulement 0,03 % des validateurs du réseau Ethereum ont été touchés par le slashing, c’est-à-dire 279 sur 934 000 validateurs.  Cela montre la rareté et l'efficacité impressionnante de ce mécanisme de dissuasion.

Comment éviter le slashing ?

Tout d'abord, il faut savoir qu'avant de devenir validateur, l'utilisateur doit comprendre ce qu'est le slashing, et qu’elles sont les sanctions prévues pour celles et ceux qui ne respectent pas le règlement.

En ayant acquis ces bases, le validateur doit suivre les règles, ne pas tricher comme Alice avec le double spending, et maintenir une infrastructure fiable et active pour s'assurer qu'il ne manque pas de son devoir de validation.

Néanmoins, chaque protocole a ses propres règles en ce qui concerne slashing. Si vous êtes validateur de la blockchain Ethereum, les règles ne sont pas exactement les mêmes qu'avec la blockchain Tezos.

🔎 Ne loupez aucune tendance en rejoignant la communauté Cryptoast Research

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Quelles sont les limites du slashing ?

En lisant cet article, vous avez peut-être déjà pu constater certaines limites au slashing.

En premier lieu, Alice a probablement involontairement signé ces deux blocs, mais finalement, elle s'est fait sanctionner par le réseau. Les erreurs humaines et les actions innocentes, ou mal interprétées sont considérées par les autres validateurs comme une tentative de triche.

En second lieu, les utilisateurs hésitent à opérer un nœud validateur par eux-mêmes, car ils ont peur d'être victimes du slashing et de perdre une partie de leur ETH placés en staking.

Ces limites ne sont donc pas techniques, mais plutôt psychologiques, dues à une certaine réticence des potentiels validateurs.

Staking Ethereum

Conclusion sur le slashing

Pour les plus craintifs, il existe une solution pour se prémunir du slashsing : utiliser des protocoles tels que Lido ou Rocket Pool ou des plateformes centralisées comme Binance, plutôt que d’opérer ses propres noeuds. En verrouillant des ETH via ces protocoles ou plateformes, il est possible de participer au fonctionnement d'Ethereum et de recevoir des intérêts grâce au staking sans risquer d'être touché par le slashing.

De plus, l’utilisation de ces protocoles permet à n’importe qui de profiter des avantages offerts par le staking sur Ethereum, sans qu’il soit nécessaire de détenir 32 ETH et de maintenir son propre nœud.

Ainsi, il n’est pas nécessaire de gérer une infrastructure et de prendre le risque d’être la cible du slashing. Des professionnels s’en occupent à votre place et vous êtes rémunéré en ETH à hauteur de votre contribution.

💡 Débutez une carrière pro dans les cryptos avec la Blockchain Business School

Formez-vous au Web3 et à l'IA avec la Blockchain Business School

Sources – Figure 1  : Beaconcha.in

Cet article a été rédigé par Maksym Andrushkiv de l'association étudiante KryptoSphère

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

ETF Ethereum spot : revirement de situation, une approbation probable de la SEC ?

ETF Ethereum spot : revirement de situation, une approbation probable de la SEC ?

ETF Ethereum spot : une décision historique dès demain ?

ETF Ethereum spot : une décision historique dès demain ?

+21 % pour l’ETH, +8 % pour le Bitcoin (BTC)… Les cryptomonnaies ont explosé cette nuit

+21 % pour l’ETH, +8 % pour le Bitcoin (BTC)… Les cryptomonnaies ont explosé cette nuit

Binance lance un appel à candidatures pour des projets centrés sur la communauté

Binance lance un appel à candidatures pour des projets centrés sur la communauté