L’ETF Bitcoin (BTC) de Valkyrie listé aujourd’hui

D’aucuns pensaient que la SEC allait continuer à camper sur ses positions contre les ETFs Bitcoin. En effet, ces derniers mois, le principal régulateur financier aux États-Unis en a refusé plus d’un. Le dernier en date est celui de First Trust Advisors et SkyBridge, des entreprises qui s’étaient associées pour l’occasion.

Cette série de mauvaises nouvelles vient-elle de s’achever avec le listing de l’ETF de Valkyrie ? En effet, autorisé par la SEC à la fin du mois de janvier, ce tracker va être listé au Nasdaq à partir de ce jour. Il pourra être trouvé sous le code WGMI.

L’ETF de Valkyrie a pour thématique les entreprises de minage de Bitcoin et le régulateur financier expose les raisons pour lesquelles ce tracker a été autorisé. En premier lieu, c’est l’absence d’exposition directe du BTC, un élément sur lequel la SEC ne semble pas vouloir bouger d’un iota. En second lieu, 80 % des actifs nets du tracker sont des titres émis par les entreprises du secteur.

Pour faire partie de l’ETF, les entreprises en question doivent tirer au moins 50 % de leurs bénéfices ou de leurs chiffres d’affaires du minage de BTC. Ceci inclut la fourniture de matériel ou de logiciel en lien avec le minage.

Les 20 % restants sont représentés par des entreprises détenant une part importante de BTC dans leur trésorerie. La composition primaire du tracker peut être trouvée dans sa fiche d’information, qui nous apprend d’ailleurs que l’énergie utilisée par les entreprises listées est à 70 % renouvelable.

👉 À lire – Grayscale souhaite assigner la SEC concernant les ETFs Bitcoin (BTC) Spot

Binance Découvrir BTC sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

L’ETF Bitcoin (BTC) de Valkyrie ne change rien pour les ETF sur le marché Spot

L’autorisation du tracker de Valkyrie par la SEC est une bonne nouvelle pour le secteur. Pourtant, elle ne doit pas être l’arbre qui cache une forêt de refus. En effet, le régulateur financier américain a autorisé la négociation de cet ETF justement parce qu’il n’offre pas une exposition directe au BTC.

Cette exposition directe est vue comme le diable par la SEC, qui a commencé dès novembre à refuser tout tracker répliquant le marché au comptant (Spot). Malgré la protestation de deux membres du Congrès, la justification du régulateur n’a jamais évolué par la suite.

Les gestionnaires d’actifs trouvent donc tous les moyens pour voir leur tracker autorisé. Et les combines sont multiples pour détourner une décision de plus en plus incompréhensible. Valkyrie a donc trouvé l’idée des entreprises liées au minage. Demain, d’autres idées pourraient émerger dans le seul but de passer outre le refus de principe de la SEC.

Pourtant, il n’est ni plus ni moins risqué de négocier un ETF sur le marché au comptant qu’un ETF sur les contrats Futures, qui ne sont que pure spéculation. Que faudra-t-il donc pour que la SEC soit convaincue ?

👉 Retrouvez tous nos articles liés au trading de Bitcoin et de cryptomonnaies

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments