Les États-Unis souhaitent que les plateformes d’échange soient vigilantes

C’est la question du moment. Les plateformes d’échange de cryptomonnaies doivent-elles faire preuve d’une vigilance particulière en ce qui concerne les comptes russes ? Doivent-elles tout bonnement bloquer les utilisateurs issus de Russie ?

Du côté de la communauté crypto, la réponse est majoritairement « non ». Mais au-delà de l’écosystème, certains incitent de plus en plus les plateformes d’échange à jouer ce rôle. Bloomberg rapportait ainsi dans la journée d’hier que les États-Unis comptent faire une demande en ce sens.

Selon une source proche du sujet, l’administration de Joe Biden aurait commencé à communiquer avec les acteurs du secteur :

« L’administration Biden demande aux plateformes d’échange de cryptomonnaies d’aider à s’assurer que les individus russes et les organisations ne soient pas en train d’utiliser des devises numériques pour éviter les sanctions appliquées par Washington. »

👉 Retrouvez les plus grandes cryptomonnaies du moment

Le rôle des entreprises crypto en question

Pour rappel, une série de sanctions économiques prises par la communauté internationale a lourdement frappé l’économie russe. Du côté ukrainien, le recours aux cryptomonnaies est assumé : le gouvernement a récemment publié des adresses pour recevoir des dons en Bitcoin (BTC), actifs Ethereum, et USDT sur Tron.

Chez les Russes, la question est de savoir si les responsables politiques n’auraient pas prévu les sanctions, en faisant usage d’une stratégie basée sur les cryptomonnaies. On sait en tout cas que les achats de BTC en rouble russe ont explosé depuis le début du conflit.

Mais face à cela, les exchanges font preuve d’une grande prudence. Binance ne souhaite pas se mouiller et prend cette crise d’un point de vue strictement humanitaire. Du côté de Kraken, le PDG a confirmé qu’il ne bloquerait pas de compte sans demande des autorités, et qu’il doutait de l’efficacité de telles mesures.

Plus récemment, l’Américaine Coinbase a expliqué pourquoi elle estimait qu’une interdiction pure et simple des comptes russes ne serait pas appropriée :

« Une interdiction unilatérale et totale punirait les citoyens russes ordinaires qui subissent une déstabilisation historique de leur devise, qui résulte de l’agression de leur gouvernement à l’encontre d’un voisin démocratique. »

👉 Lisez aussi – En Russie, les premiers effets des sanctions économiques se font sentir

Combattre Poutine, pas les citoyens russes

C’est par ailleurs l’interprétation qui semble régner dans la communauté crypto : les acteurs différencient la guerre de Poutine du sort des citoyens russes, qui vont être les premiers à souffrir de cette chute catastrophique du rouble.

Il faut dire que la demande du vice-premier ministre ukrainien, Mykhailo Fedorov, qui souhaitait bloquer tous les comptes cryptos russes sans discernement, va à l’encontre d’un des principes fondateurs de la cryptomonnaie. C’est en tout cas ce qu’a expliqué Binance au média CNBC dans la journée d’hier :

« La crypto est faite pour fournir un accès à une plus grande liberté financière aux peuples autour du globe. Décider unilatéralement d’interdire l’accès des personnes à leurs cryptos va à l’encontre de la raison pour laquelle la cryptomonnaie existe. »

Il est certain que la cryptomonnaie peut être utilisée avec succès lorsque les limitations des devises fiat émergent, comme en ce moment. Mais des devises numériques qui existent justement pour ne pas être contrôlables par une entité centralisée ne verront pas d’un bon œil toute demande des gouvernements, même un gouvernement assiégé.

👉 Pour aller plus loin – Les plateformes d’échange de cryptomonnaies doivent-elles bloquer les utilisateurs russes ?

Sources : CNBC, Decrypt

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments