DBS Bank veut développer ses services aux particuliers

Quelques mois après avoir rejoint le conseil d'administration d'Hedera Hashgraph (HBAR), DBS Bank a annoncé qu'elle souhaitait faciliter l'accès aux cryptomonnaies pour les habitants de Singapour.

Actuellement, les particuliers qui souhaitent investir dans les crypto-actifs doivent le faire par voie téléphonique en contactant leur banquier. DBS Bank, qui a déjà développé une plateforme d'échange de cryptomonnaies à destination des investisseurs institutionnels, souhaite donc désormais étendre cette offre au plus grand nombre.

L'annonce a été faite lors d'une conférence sur les résultats de l'entreprise, au cours de laquelle Piyush Gupta, le PDG de la banque, a déclaré :

« Nous débutons la phase initiale de travail pour étendre [les services de cryptomonnaies] au-delà de la base d'investisseurs actuels. » Il ajoute plus loin : « Et cela inclut la réflexion appropriée sur l'adaptabilité et le potentiel de fraude induit. Nous envisageons le lancement d'un projet sur le marché d'ici la fin de l'année. »

Toujours selon cette annonce, le service à venir devrait être semblable à une plateforme d'échange classique comme Binance, c'est-à-dire disponible en ligne et libre d'accès. Cependant, nous ne savons pas encore s'il sera possible de transférer les fonds d'un portefeuille à l'autre ou si seulement l'achat de cryptomonnaies sera possible.

👉 Pour aller plus loin : BitMEX prévoit d'acheter la Bankhaus von der Heydt, l'une des plus anciennes banques d'Europe

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

La plus grande banque de Singapour

DBS Bank, connue pour être la banque la plus sûre de tout le continent asiatique, existe depuis 1968 et a su s'imposer comme la plus grande banque d'Asie du Sud-Est en termes d'actifs. En plus d'être ancrée en Asie, la banque possède également des bureaux à l'international, notamment au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Dans une volonté de ne pas louper le train des cryptomonnaies, la banque a créé son propre exchange baptisé DBS Digital Exchange (DDEx) en décembre 2020, d'abord à destination des grandes entreprises et des PME afin de leur permettre de numériser leurs titres et leurs actifs. La plateforme propose également un système de levées de fonds via des offres de tokens de sécurité.

Avec cette plateforme d'échange, la DBS Bank a su répondre à une demande du marché local en termes d'actifs numériques, qui s'est traduite par un volume d'échange total de plus de 819 millions de dollars sur l'année 2021.

« Au cours de l'année à venir, nous allons faire évoluer notre activité pour servir un plus grand nombre de clients en tirant parti de l'écosystème des actifs numériques et des investisseurs déjà présents chez DBS. Nous souhaitons également lister davantage de tokens numériques et de STO (Security Token Offerings) pour les échanges, » a déclaré Lionel Lim, PDG de DBS Digital Exchange.

L'offre semble d'ailleurs croissante, puisque le plus gros volume d'échange a été observé sur le dernier trimestre de l'année, affichant 595 millions de dollars, soit plus du double des trois trimestres précédents.

Cela contraste cependant avec le régime de licence mis en place par l'Autorité monétaire de Singapour (MAS), qui avait d'ailleurs contraint la plateforme Binance à mettre fin aux activités de sa branche singapourienne. Toujours dans une optique de freiner les investissements en cryptomonnaies, les distributeurs de Bitcoin ont également été interdits le mois dernier au sein de l'île.

👉 À lire sur le même sujet : La Russie s'apprête à reconnaître les cryptomonnaies comme une forme de devise

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Maximilien Prué

twitter-soothsayerdata

Passionné par le monde de la finance décentralisée et les nouveautés apportées par le Web 3.0, je rédige des articles pour Cryptoast afin d'aider à rendre la blockchain plus accessible à tous. Persuadé que les cryptomonnaies vont changer le futur très prochainement.
Tous les articles de Maximilien Prué.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments