La Banque de France a réussi des transactions interdevises avec l'euro numérique

Dans un communiqué publié ce jeudi 8 juillet 2021, la Banque de France annonce avoir réussi une « expérimentation de paiement et de règlement transfrontières » en euro numérique. Dans le cadre de ce nouveau test, la banque centrale s'est associée à l'Autorité monétaire de Singapour.

Ce test impliquait l'utilisation de deux monnaies numériques de banque centrale (MNBC), l'euro numérique et le dollar numérique de Singapour. Il s'agit de la première transaction interdevises entre deux MNBC. Comme le souligne le communiqué, cette expérimentation est la preuve de l'interopérabilité des monnaies numériques déployées par les banques centrales.

« Pour démontrer l'interopérabilité de la solution, des nœuds de blockchain ont été installés sur des infrastructures de cloud privé et public dans chacun des deux pays », explique la Banque de France.

Les deux banques centrales ont simulé des transactions sur un réseau commun mis en place à cet effet, m-MNBC. La Banque de France s'est en effet appuyée sur « une blockchain permissionnée avec protection des données confidentielles » basée sur Quorum. Développé par la banque américaine JPMorgan et racheté par ConsenSys, Quorum est une blockchain privée basée sur Ethereum.

« L'utilisation d'une plateforme commune a facilité l'intégration, puisqu'une seule connexion est utilisée à la place des multiples connexions requises par les solutions actuelles », met en avant la banque centrale.

La banque centrale s'est aussi reposée sur un contrat intelligent, ou smart contract, afin de gérer automatiquement le taux de change à appliquer entre l'euro et le dollar de Singapour sur base « des transactions et des ordres du marché en temps réel ». 

D'après le communiqué, l'utilisation de l'euro numérique a permis d'accélérer les paiements transfrontaliers, qui sont « souvent lents et coûteux  ». Les paiements entre frontières sont effet dépendants des horaires de fonctionnement des infrastructures et des fuseaux horaires. Grâce à la monnaie numérique de banque centrale, la Banque de France et l'Autorité monétaire de Singapour sont parvenues à réaliser des paiements transfrontières en temps réel, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

👉 Sur le même sujet : La Banque de France et IZNES réalisent avec succès une expérimentation d'euro numérique

Nous suivre sur WhatsApp

Recevez chaque jour les actualités crypto 🔥
Mais pas que 👀

La Banque de France accélère les expérimentations

Au cours des dernières semaines, la Banque de France a accéléré les expérimentations visant à préparer l'avènement de l'euro numérique. Dans un communiqué mis en ligne ce 5 juillet, la banque centrale a annoncé un 5e test réussi sous la houlette de LiquidShare, la fintech qui souhaite faciliter l’accès des PME aux marchés de capitaux grâce à la blockchain.

Pour rappel, LiquidShare faisait partie des 8 candidatures retenues pour les expérimentations de monnaie digitale de banque centrale en été 2020. Parmi les autres candidats retenus par la banque centrale, on trouvait aussi de grands groupes comme HSBC, Accenture et la Société Générale.

Fin juin, la Banque de France a aussi réalisé une expérimentation sur une blockchain publique. Réalisé avec l'aide de SEBA Bank, une cryptobanque suisse, ce test consistait à livrer des titres cotés en bourse contre paiement avec des tokens émis par la Banque de France.

A l'issue de l'expérience des paiements transfrontaliers, la Banque de France souligne cependant que ce programme d'expérimentation arrive progressivement à sa fin. Initié en mars 2020, il sera clôturé à l'automne prochain.

👉 Pour aller plus loin – Euro numérique : quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florian Bayard

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Je suis ici pour raconter des choses parfois compliquées avec des mots toujours simples.
Tous les articles de Florian Bayard.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments