Crypto.com a suspendu les retraits quelques heures ce lundi 17 janvier

Crypto.com a dû se résoudre à suspendre l’ensemble des retraits pendant plusieurs heures. C’est par un tweet publié à 5 h 44 heure de Paris que la plateforme a fait part d’activités suspectes sur le compte d’un « petit nombre » d’utilisateurs. En conséquence, Crypto.com a joué la prudence et a purement et simplement préféré suspendre tous les retraits.

La suspension a permis à l’équipe technique de la plateforme de mener son enquête afin de savoir si, d’une part, il y a réellement eu des retraits suspects et, d’autre part, d’où provenaient ces retraits ou tentatives de retrait.

Crypto.com a d’ailleurs été aidé par Billy Markus, alias Shibetoshi Nakamoto sur Twitter, le co-fondateur du Dogecoin (DOGE). Ce dernier a en effet repéré une activité suspecte sur l’un des portefeuilles Ethereum (ETH) de la plateforme d’échange.

👉 À lire – Crypto.com (CRO) renforce sa police d’assurance et protège maintenant 750 millions de dollars de cryptomonnaies

Les retraits de nouveau autorisés quelques heures plus tard sur Crypto.com (CRO)

Plus de sept heures après la suspension temporaire des retraits, Crypto.com a déconnecté l’ensemble de ses utilisateurs. Il leur a été demandé de se reconnecter aussi bien sur le site internet et sur l’application, mais aussi de redéfinir leur authentification à deux facteurs (2FA).

C’est finalement en fin d’après-midi que les retraits depuis la plateforme ont de nouveau été autorisés, après onze heures d’interruption. Au final, certains utilisateurs rapportent que leurs ETHs ont été dérobés. La perte s'éleverait à 15 millions de dollars :

Crypto.com s’est contentée d’évoquer de simples activités suspectes, en précisant que les fonds sur la plateforme étaient sécurisés.

👉 Retrouvez toute l’actu des plateformes d’échange

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Une mauvaise publicité pour Crypto.com (CRO) ?

Cette mésaventure peut-elle être préjudiciable à Crypto.com ? Si c’est une possibilité à court terme, nous ne pensons pas que cela sera le cas à long terme. En effet, les derniers mois ont été très prospères pour la plateforme basée à Hong-Kong.

Tout d’abord, Crypto.com a signé de nombreux contrats de partenariat, comme avec la franchise NBA des Philadelphia Sixters ou l’organisateur du championnat de Formule 1. Toutefois, c’est bien le contrat de 700 millions de dollars avec le Staples Center de Los Angeles qui reste, à ce jour, la plus belle « prise » de la plateforme d’échange.

Cette journée a en tout cas prouvé que même les plus grandes plateformes d’échange n’étaient pas infaillibles au risque. Un exemple qui prouve que l’adage « not your keys, not your coins » (ce n’est pas votre argent si vous n’avez pas les clés) reste d’actualité.

👉 À lire – Crypto.com signe un partenariat de 700 millions de dollars avec le Staples Center de Los Angeles

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments