Chine : Une fraude à 300 millions de dollars en cryptomonnaies révélée

La justice chinoise a condamné 21 personnes dans le cadre d'une affaire de blanchiment d'argent par le biais des cryptomonnaies. Les individus auraient transféré 307 millions de dollars d'USDT contre 2,25 milliards de yuan afin de blanchir des gains issus de fraude et de casinos illégaux.

Chine : Une fraude à 300 millions de dollars en cryptomonnaies révélée

La Chine lutte toujours contre les cryptos

Le verdict a été rendu public le 31 octobre par le tribunal de Tongliang, un district de Chongqing en Chine. Les 21 individus accusés de blanchiment d'argent, de fraude et d'utilisation illégale de casinos en ligne ont été condamnés.

D'après le bulletin officiel, l'opération a été orchestrée par deux cerveaux, surnommés Jiang et Zheng. Ceux-ci auraient converti l'équivalent de 307 millions de dollars de cryptomonnaies, principalement de l'USDT, contre 2,25 milliards de yuan, la monnaie chinoise.

Outre les activités illégales, l'utilisation des cryptomonnaies pour blanchir les fonds a été prise en compte dans ce procès. En effet, depuis septembre 2021, la Chine juge illégales toutes les transactions financières impliquant les actifs numériques.

Bien que les termes « fraude en ligne » et « casinos illégaux » soient mentionnés, le document du tribunal ne précise pas l'origine précise de cet argent. Toutefois, il est largement reconnu que l'USDT est l'une des cryptomonnaies les plus utilisées par les réseaux criminels d'Asie du Sud-Est pour le blanchiment.

💡 Profitez de notre nouvelle offre Cryptoast Research pour vous former aux technologies Web3

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Une fraude bien organisée

Toujours est-il que le procédé utilisé par Jiang et Zheng est détaillé dans les documents publiés par le tribunal. Les deux cerveaux de l'opération ont recruté 19 autres personnes pour les accompagner, baptisées des « mules financières ».

Ensuite, le groupe a utilisé un portefeuille numérique partagé, nommé Bitpie, permettant de transférer les fonds en USDT vers des plateformes d'échanges locales de pair-à-pair. Ainsi, les 21 individus ont pu convertir leurs cryptomonnaies contre des yuans, la monnaie chinoise.

Afin de légitimer ces transactions, le groupe a procédé à des retraits d'argent liquide dans différentes villes du pays, prétextant des paiements de salariés ou des financements de projets. Jusqu'à leurs arrestations, Jiang et Zheng auraient réussi à tirer un profit personnel de 3 millions de dollars chacun.

Le tribunal a déclaré le groupe coupable de dissimulation et de blanchiment de capitaux criminels. Les peines de prison prononcées varient selon les individus avec une condamnation à six ans de détention et une amende de 70 000 dollars pour Jiang et Zheng.

Un nouvel exemple qui prouve que l'utilisation des cryptomonnaies pour blanchir des fonds n'est pas une bonne idée. L'aspect pseudonyme de la majorité des blockchains offre aux autorités la possibilité de retracer l'origine des fonds et de remonter aux criminels, comme le montre cette affaire.

👉 Dans l'actualité : Le Hamas a-t-il réellement levé des fonds en cryptos ?

Acheter des cryptos avec eToro
L'investissement dans les cryptomonnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Il n'existe pas de protection des consommateurs. Investir est risqué (en savoir plus)

Source : Bulletin Tribunal de Tongliang

La Newsletter crypto n°1 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque jour par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Dédollarisation : l'Iran propose de relier tous les systèmes de paiements du BRICS+

Dédollarisation : l'Iran propose de relier tous les systèmes de paiements du BRICS+

Crise bancaire en Chine : 40 banques se sont faites absorber en 1 semaine – Que se passe-t-il ?

Crise bancaire en Chine : 40 banques se sont faites absorber en 1 semaine – Que se passe-t-il ?

OpenAI : Microsoft et Apple quittent le conseil d'administration, que s'est-il passé ?

OpenAI : Microsoft et Apple quittent le conseil d'administration, que s'est-il passé ?

Émirats Arabes Unis, Singapour, Turquie... Ces territoires où les cryptomonnaies s'arrachent

Émirats Arabes Unis, Singapour, Turquie... Ces territoires où les cryptomonnaies s'arrachent