Partager cet article :

L'exchange BitMEX, célèbre pour son trading avec effets de levier et pour son importance sur l'évolution du cours du Bitcoin (BTC), serait prochainement susceptible d'imposer à ses clients des processus de vérification d'identité (KYC).

C'est ce que suggère une offre d'emploi publiée par l'entreprise sur LinkedIn le 19 mars.

 

La vérification d'identité arrive-t-elle sur BitMEX ?

L'offre d'emploi intitulée « AML Operations Manager » - Responsable des opérations de lutte contre le blanchiment d'argent - indique être à la recherche d'une personne capable de développer et de gérer le principe de bout en bout de création d'un processus de « Customer Due Diligence » (CDD). Ce dernier sera mis en place pour les clients institutionnels et de détail qui intègrent la plateforme BitMEX ou qui l'utilisent déjà.

La responsable de la CDD sera également chargée de la conception et de la gestion du processus de filtrage des clients associé aux exigences de BitMEX en matière d'AML.

Dans l'offre d'emploi, le terme « Know Your Customer » (KYC) n'est pas employé, mais plutôt celui de CDD. Traduisible en diligence raisonnable, cette composante est l'enquête ou l'exercice de la précaution qu'une entreprise est censée prendre avant de conclure un accord ou un contrat avec une autre partie, ou d'agir avec un certain degré de précaution.

La CDD est donc un sous-ensemble du KYC, où un contrôle préalable du client est exigé sur la base de ses revenus, de sa profession/entreprise, de sa qualification, de son chiffre d'affaires annuel, de son lieu de résidence, de la nature de ses activités, etc.

Les politiques de la CDD et de KYC sont les pierres angulaires d'un programme efficace de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. En termes simples, elles permettent de vérifier les antécédents du client afin de s'assurer que ce dernier satisfait aux critères d'évaluation des risques avant d'être autorisé à utiliser la plateforme.

👉 Pour en savoir plus : Pourquoi les exchanges me demandent-ils mon identité ?

 

Ce n'est plus qu'une question de temps

Dans les missions que devra remplir ce responsable, BitMEX donne beaucoup d'informations qui viennent confirmer l'hypothèse de l'ajout d'un KYC, avec entre autres :

  • Mise en place d'une fonction efficace de contrôle de la clientèle et d'opérations de filtrage des clients.
  • Gestion des volumes quotidiens d'admissions de clients.
  • Veiller à ce que les processus de la CDD répondent aux normes politiques.
  • Mise en place de procédures d'examen des documents relatifs aux comptes, nouveaux et existants, afin de vérifier leur exhaustivité et leur validité, et d'identifier toute lacune par rapport aux procédures internes.

Les entreprises opérant dans le trading des cryptomonnaies qui ne sollicitent pas les informations personnelles de leurs clients peuvent être confrontées à de graves problèmes juridiques. C'est notamment le cas depuis plusieurs mois où de nombreux organismes de régulation exigent de la part des entreprises crypto une transparence accrue.

On peut par exemple citer la 5e Directive Anti-Blanchiment d'Argent de l'Union européenne (AMLD5) qui est entrée en vigueur le 10 janvier. Cette dernière oblige les exchanges et les fournisseurs de wallets à implémenter des systèmes de KYC s'ils souhaitent proposer leurs services en Europe.

👉 À lire sur BitMEX : BitMEX explique pourquoi le Bitcoin a failli atteindre 0$ la semaine dernière.

 

Clap de fin pour BitMEX ?

Bon nombre de crypto-traders apprécient particulièrement le fait de ne pas partager leurs informations personnelles et par conséquent les exchanges qui ne nécessitent pas de KYC. De ce fait, BitMEX pourrait perdre de nombreux clients si un système de vérification d'identité voit le jour sur la plateforme.

Bien que BitMEX soit l'une des plateformes les plus utilisées du marché, une plateforme alternative sera vite trouvée par les traders qui souhaitent échapper à ce KYC. Pour cette raison, l'effet pour BitMEX pourrait être dévastateur.

Certains membres de la crypto-communauté se sont exprimés sur Twitter en indiquant que BitMEX perdrait alors tout son intérêt :

Si BitMEX implémente un KYC, il n'y aura plus aucune raison pour les gens de l'utiliser, a déclaré AkadoSang

D'un autre point de vue, lorsqu'une plateforme tirant son épingle du jeu grâce à l'anonymat ajoute un KYC, les conséquentes sont souvent dramatiques :

Localbitcoins a vu ses volumes baisser considérablement en imposant le KYC/AML à tout le monde. Je m'attends à ce que la même chose se produise avec BitMEX, ajoute Y_deGaia.

👉 Pour en savoir plus : LocalBitcoins bloque brusquement les utilisateurs de plusieurs pays.

 

En quoi cela pourrait-il être bearish pour le Bitcoin ?

À l'heure de l'écriture de cet article, BitMEX est l'un des acteurs majeurs des exchanges de cryptomonnaies en raison du volume très important qui y transite, notamment sur la paire BTC/USD. Il est donc légitime de se demander si l'ajout d'un KYC sur ce dernier pourrait affecter le Bitcoin dans son ensemble.

Comme détaillé ci-dessus, si des procédures de KYC sont effectivement introduites sur BitMEX, les traders pourraient fuir vers d'autres exchanges, ce qui pourrait avoir des conséquences importantes pour le marché des cryptomonnaies.

L'utilisateur de Twitter StackinBits a fait remarquer que si BitMEX devait avoir moins d'utilisateurs à l'avenir, son fonds d'assurance, d'une valeur d'environ 35 000 BTC soit 208 millions de dollars lors de l'écriture de ces lignes, pourrait être liquidé :

Pour moi, l'une des choses les plus importantes qui me rendent pessimiste est qu'une grande partie de l'argent a déjà quitté BitMEX. C'était peut-être les conditions du marché, ou peut-être que certains d'entre eux savaient déjà que le KYC allait venir [...]. Bien sûr, ils ont un distributeur de billets avec un exchange actif. Ce que je veux dire, c'est que s'ils devaient fermer un jour... c'est un montant monumental de BTC qui n'est tout simplement plus nécessaire pour soutenir l'échange. Si BitMEX devait fermer ses portes... ce fonds d'assurance serait liquidé.

Ainsi, la vente de grandes quantités de BTC par le fonds d'assurance pourrait avoir un impact non négligeable sur le prix du Bitcoin. Par le passé, des ventes d'une telle ampleur ont eux des effets sur le court terme, mais la tendance du marché ne s'est pas inversée pour autant sur le long terme.

Toutefois, ce n'est qu'une hypothèse. Il reste à voir si cela se produira et si les utilisateurs quitteront effectivement l'exchange en masse.

Contrat à terme Bitcoin

Contrats à terme ouverts sur le Bitcoin, BitMEX est l'un des leaders - Source : Skew

 

L'arrivée d'un KYC sur BitMEX pourrait donc avoir des conséquences majeures pour la plateforme en elle-même et aussi pour le marché des cryptomonnaies.

Ces mesures de vérification d'identité sont susceptibles d'être ajoutées à BitMEX dans les mois à venir. Pour les traders qui souhaiteront y échapper, ils seront dans l'obligation de retirer leurs fonds avant que cela ne soit officialisé.

Pensez-vous que l'ajout d'un KYC pourrait sonner la fin pour BitMEX ? 

RECEVEZ UN RÉCAPITULATIF DE L'ACTUALITÉ CRYPTO CHAQUE DIMANCHE

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Français expatrié en Corée du Sud, je m'intéresse depuis plusieurs années au Bitcoin, aux cryptomonnaies et aux technologies blockchain associées. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar