Une attaque réussie après plusieurs infructueuses

Le fournisseur de données et analyste du marché des cryptomonnaies CoinMetrics a identifié, ce mardi 3 août à 17h45 heure française, une attaque des 51 % subie par la blockchain Bitcoin SV (BSV). Cette attaque a été constatée par FARUM, l'outil de suivi de la sécurité des blockchains de CoinMetrics.

Selon Lucas Nuzzi, chef de produit des données réseaux de CoinMetrics, une attaque infructueuse s'était également déroulée la veille :

« BSV est en train de subir une grave attaque des 51%. Suivant une tentative d'attaque [la veille], une importante puissance de hachage a été lancée et les hackers ont cette fois-ci réussi

Une information confirmée par la Bitcoin Association, étroitement liée au BSV, qui a plus tard recommandé aux mineurs d'invalider les blocs frauduleux.

Toujours d'origine inconnue, l'attaque a duré environ douze heures, allant jusqu'à la réorganisation de quatorze blocs. Cette nouvelle est bien entendu très mauvaise pour la confiance envers le BSV, dont le cours a chuté de plus de 7% depuis l'attaque.

Toutefois, cela ne surprend pas les connaisseurs. D'une part, la blockchain du BSV avait déjà subi plusieurs tentatives de prise de contrôle, dont deux datant du 8 juillet, et une dernière il y a deux jours. D'autre part, ces dernières semaines, Craig Wright, le fondateur du Bitcoin SV, qui se définit lui-même comme Satoshi Nakamoto, a eu l'originalité de promouvoir le BSV par voie judiciaire Une sécurisation accrue de la blockchain du BSV aurait sans doute été plus utile.

En outre, le fournisseur de portefeuilles externes Gravity a récemment suspendu les dépôts et retraits en BSV en raison d'un manque de liquidité. Suite à l'attaque, certaines plateformes ont suspendu les transactions en BSV, dont Huobi et Bittrex.

👉 Sur le même thème – Un hacker empoche $5,6M dans une attaque des 51% d'Ethereum Classic

Nous suivre sur WhatsApp

Recevez chaque jour les actualités crypto 🔥
Mais pas que 👀

L'attaque des 51%, la crainte de toutes les blockchains

Régulièrement citée comme le plus grave problème que pourrait subir la blockchain Bitcoin, l'attaque des 51% signifie qu'une entité, qui peut être un pool de minage ou un groupe de hackers, contrôle 51% de la puissance de hachage d'une blockchain. En prenant le contrôle de la majorité de cette puissance, il est alors possible de décider de manière unilatérale des blocs à ajouter à la blockchain.

Jusqu'à aujourd'hui, les différentes attaques des 51% ayant réussi ont visé des petites blockchains, moins bien sécurisées ou peu transparentes (Ethereum Classic, Verge, Bitcoin Cash). Les grandes blockchains, telles que Bitcoin et Ethereum, ont un risque infinitésimal de subir la même chose.

Quelles conséquences aura cette attaque des 51% sur le BSV ?

Si l'on prend l'exemple d'Ethereum Classic (ETC), l'attaque des 51% n'a pas toujours des conséquences catastrophiques pour la blockchain concernée. On remarque même que plus la blockchain est confidentielle, moins l'attaque a des conséquences sur le long terme.

Pour le cas du BSV, difficile de savoir quelles seront les conséquences. Néanmoins, il pourrait s'agir des mêmes que celles subies par ETC. En effet, la blockchain du BSV est issue d'un fork du Bitcoin Cash, lui-même issu d'un fork du BTC.

Quant à l'ETC, il est issu d'une séparation avec la blockchain Ethereum. En d'autres termes, ETC et BSV viennent des deux blockchains d'ampleur que sont Bitcoin et Ethereum. Ces blockchains alternatives ont généralement du mal à exister et leurs difficultés n'affectent pas ou très peu le marché des cryptomonnaies.

👉 À lire – Qu'est-ce qu'une attaque des 51 % ou double-spending ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments