Emails inédits de Satoshi Nakamoto – 5 révélations sur le créateur de Bitcoin (BTC)

Une correspondance de Satoshi Nakamoto, jusque là cachée, vient d’émerger. Qu’apprend-on dans les 120 pages d’emails, et quels indices cela nous donne-t-il sur la personnalité du créateur du réseau Bitcoin (BTC) ?

Emails inédits de Satoshi Nakamoto – 5 révélations sur le créateur de Bitcoin (BTC)

120 pages d’emails entre Martti Malmi et Satoshi Nakamoto révélées au public

Satoshi Nakamoto est une des figures les plus mystérieuses – et les plus influentes – des cryptomonnaies. Le mystérieux créateur du Bitcoin (BTC) n’a jamais été identifié. Pour autant, des détails sortent de temps en temps sur sa vie : c’est le cas ces derniers jours.

Le procès de Craig Wright (« Faketoshi ») a en effet permis de faire émerger une longue correspondance par email entre le développeur Martti Malmi (« Sirius ») et Satoshi Nakamoto. Ce sont 120 pages d’emails qui ont été exhumés, et qui n’avaient jusque là jamais été publiés. Qu’apprend-on alors sur le créateur du Bitcoin ?

1. Satoshi Nakamoto s’interrogeait sur la scalabilité de Bitcoin (BTC)

Les emails révèlent que Satoshi Nakamoto s’interrogeait dès le départ sur la scalabilité – autrement dit la mise à l’échelle – de Bitcoin (BTC). En 2009, il estimait que le réseau pourrait être compris d’un maximum de 100 000 nœuds (il comprendrait actuellement 50 000 nœuds environ).

Selon lui, la progression de la technologie permettrait au réseau d’être adaptable, comme il l’expliquait à Martti Malmi :

« Même si Bitcoin grandit [très rapidement], il faudra quand même des années pour qu’il représente une quantité substantielle de toutes les transactions. […] La vitesse des bandes passantes, les prix, l’espace disponible sur les disques et la puissance de calcul seront bien plus grands lorsqu’il y en aura besoin. »

Dans l’ensemble, Satoshi Nakamoto croyait fermement à l’adoption du réseau Bitcoin… Face à des commentateurs qui en doutaient. Il critiquait ainsi les premiers retours qu’il avait eus sur son projet, sur des forums dédiés :

« Certaines de leurs réponses sont assez néandertaliennes. Mais j’imagine qu’ils sont tellement habitués à être anti-monnaie fiat que tout ce qui ne ressemble pas à l’or leur paraît insuffisant. »

👉 Retrouvez notre guide – Qui est Satoshi Nakamoto, le créateur de Bitcoin (BTC) ?

2. Satoshi Nakamoto avait envisagé le coût écologique du réseau Bitcoin

Face aux critiques sur les forums de discussion, Satoshi Nakamoto a passé un certain temps à expliquer la nécessité de Bitcoin. Dès le départ, certains estimaient en effet que le réseau du BTC ne servait à rien, et que sa consommation d’électricité était inutile. À l’inverse, le créateur de Bitcoin argumentait que ce qui serait le plus coûteux serait de ne pas avoir un réseau de paiement de ce type.

Par ailleurs, il faisait une comparaison entre la consommation énergétique du Bitcoin et celle du système bancaire :

« Si [le Bitcoin] grossissait jusqu’à consommer une part significative d’électricité, je pense que cela serait toujours moins du gâchis que le travail et les ressources allouées aux activités conventionnelles du secteur bancaire. […] Le coût serait bien moins élevé que les milliards de dollars de frais bancaires, qui paient pour tous ces bâtiments, ces gratte-ciels et ces offres de cartes de crédit. »

Le créateur du Bitcoin soulignait également que selon lui, il s’agissait d’un choix existentiel pour l’humanité, et pas simplement d’un projet basé sur une monnaie numérique :

« Cela serait ironique que nous finissions par devoir faire un choix entre la liberté économique et la conservation. »

👉 A lire également – Comment acheter du Bitcoin en 2024 ? Faites-vous guider étape par étape

Acheter des cryptos sur eToro
L'investissement dans les cryptomonnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Il n'existe pas de protection des consommateurs. Investir est risqué (en savoir plus)

3. Satoshi Nakamoto ne souhaitait pas promouvoir le Bitcoin

Ce n’est pas une idée nouvelle : Satoshi Nakamoto semble s’être volontairement coupé du réseau Bitcoin, pour retourner à l’anonymat. Dans ces nouveaux emails, on voit cependant à quel point le créateur de la cryptomonnaie ne souhaitait pas faire la promotion de Bitcoin. Il craignait notamment des répercussions légales.

Il ne souhaitait par ailleurs pas que les bitcoins soient présentés comme un « investissement » :

« Je ne suis pas à l’aise avec le fait de dire de manière explicite « considérez [le Bitcoin] comme un investissement. C’est quelque chose de dangereux à dire. […] Ils peuvent venir à cette conclusion eux-mêmes, mais nous ne pouvons pas le présenter comme tel. »

Dans l’ensemble, Satoshi Nakamoto semblait très attaché au fait de considérer le BTC comme un moyen d’échange et une alternative aux espèces, et pas comme un véhicule d’investissement à conserver, qui est l’usage qui s’est démocratisé depuis. Il faut aussi noter que Satoshi Nakamoto basait ses opinions sur un réseau où il était encore possible de générer des BTC soi-même.

Il semblerait que Satoshi Nakamoto ait par ailleurs trouvé son travail sur Bitcoin fatigant. Il mentionne avoir « besoin de faire une pause » en juillet 2009.

👉 Dans l’actualité – « Cette personne est perturbée » – Craig Wright doit prouver qu’il est Satoshi Nakamoto devant un juge

4. Satoshi Nakamoto ne voulait pas que Bitcoin soit qualifié d'« anonyme »

Satoshi Nakamoto ne voulait pas que Bitcoin soit considéré comme quelque chose de « louche ». Il a demandé à ce que la mention d’anonymat soit enlevée sur le site bitcoin.org, qui présentait la cryptomonnaie. Par ailleurs, il notait dès le départ qu’il ne s’agissait que d’un « pseudonymat » :

« C’est possible d’être "pseudonyme", mais il faut être prudent. Si quelqu’un commence à analyser l’historique de transaction et à exposer des informations sur les gens […], le retour de bâton sera bien pire que si l’on a expliqué aux gens qu’il faut prendre des précautions. »

Le créateur de Bitcoin considérait que les personnes qui souhaitent utiliser la cryptomonnaie de manière anonyme « trouveraient un moyen de le faire » sans que le réseau soit présenté comme tel.

Cryptoast Research : profitez de 50 % de réduction pour célébrer le halving !

5. Satoshi Nakamoto était attaché à la gratuité

Pour le créateur du Bitcoin, la cryptomonnaie était « gratuite ». À l’époque du lancement, un utilisateur pouvait en effet créer (miner) du BTC avec un coût d’électricité très réduit, ce qui le rendait accessible pour toute personne disposant d’un ordinateur. Selon lui, cela attirerait une première vague d’utilisateurs :

« Au départ, cela serait surtout considéré comme un moyen d’avoir de l’argent de manière gratuite. »

Ensuite, Satoshi Nakamoto comptait beaucoup sur l’évolution de la difficulté de minage pour maintenir l’attrait de la cryptomonnaie, et sa rareté. C’est évidemment ce qu’il s’est passé : il n’est plus possible de créer du Bitcoin de manière « gratuite », et la difficulté de mining a atteint récemment des niveaux inédits.

👉 Sur le même sujet – Comment gagner du Bitcoin (BTC) gratuitement en 2024 ?

Ces emails confirment donc le positionnement du fondateur de Bitcoin, et montre qu’il s’était attaché à envisager une grande partie des débats qui secouent encore actuellement l’écosystème. S’il observe encore actuellement le réseau qu’il a créé, il voit donc à quel point ce dernier a évolué.

Source : Martti Malmi

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
pan

le minage devient impossible ,les frais sont de transaction exorbitants , les dérivés et etf plus du tout anonymes et le tout est inflationniste pour rien , autant miner du piNetwork comme 35 millions de personnes ! et acheter de l’or

Mat

Super article, merci.

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Date et compte à rebours du halving Bitcoin de 2024

Date et compte à rebours du halving Bitcoin de 2024

L'adresse Bitcoin d'un mineur dormant depuis 14 ans vient de se réveiller et déplace 3,3 millions de dollars

L'adresse Bitcoin d'un mineur dormant depuis 14 ans vient de se réveiller et déplace 3,3 millions de dollars

Halving Bitcoin : les plateformes d'échange seront à cours de BTC dans 9 mois, selon Bybit

Halving Bitcoin : les plateformes d'échange seront à cours de BTC dans 9 mois, selon Bybit

Selon Bitwise, le marché sous-estime l'impact long terme du halving de Bitcoin

Selon Bitwise, le marché sous-estime l'impact long terme du halving de Bitcoin