La justice a enfin tranché : Craig Wright n'est pas Satoshi Nakamoto

Le 14 mars 2024, la justice britannique a finalement reconnu que Craig Wright n'était pas Satoshi Nakamoto, le créateur de Bitcoin. Le procès à permis de révéler de nouvelles informations sur les inquiétudes initiales de Nakamoto, mais aucun sur sa réelle identité. Cette annonce, bien qu'anticipée par la communauté Bitcoin, préserve le mystère autour de Satoshi.

La justice a enfin tranché : Craig Wright n'est pas Satoshi Nakamoto

Le mystère entourant Satoshi Nakamoto reste intact

Ce jeudi 14 mars 2024, le juge britannique James Mellor a confirmé que Craig Wright n'était bel et bien pas Satoshi Nakamoto, le mystérieux créateur de Bitcoin.

Cette annonce n'a guère surpris la communauté Bitcoin. En effet, les premières affirmations de Wright étaient suffisamment douteuses pour qu'une personne familière avec l'histoire de Satoshi Nakamoto puisse facilement les remettre en question.

Pour rappel, environ 1 an après le lancement de Bitcoin, son créateur, dont l'identité demeurait secrète, a décidé de céder la gouvernance du réseau à ses utilisateurs, puis de disparaître définitivement. Cette décision était motivée par la crainte de subir des représailles susceptibles de menacer la souveraineté de la blockchain.

👉 Apprenez-en plus sur le mystérieux Satoshi Nakamoto et sur les raisons qui l'ont poussées à disparaître

Depuis 2016, Craig Wright tente en vain de convaincre le monde qu'il est l'homme derrière Satoshi Nakamoto. Il a tenté à plusieurs reprises de breveter des technologies utilisées par Bitcoin et a engagé des actions en justice contre plusieurs développeurs, jusqu'ici sans succès.

Au mois de février 2024, la Crypto Open Patent Alliance (COPA) a intenté une action en justice contre celui qu'on surnomme désormais « Faketoshi », exigeant une déclaration officielle de sa part avouant qu'il n'est pas Satoshi.

Hier, la COPA a publié un article intitulé « 12 raisons pour lesquelles Craig Wright n'est pas Satoshi Nakamoto », exposant 12 incohérences dans les affirmations de Wright qui, selon eux, démontrent qu'il n'est pas le créateur de Bitcoin.

Ledger : la meilleure solution pour protéger vos cryptomonnaies

Qu'est-ce que ce procès nous a appris ?

Ce procès, bien que semblant être futile, a mis au jour d'anciennes correspondances par email entre le véritable Satoshi Nakamoto et 2 des principaux développeurs avec lesquels il communiquait régulièrement, Adam Back et Martti Malmi.

Ces emails, s'étalant sur 120 pages, révèlent plusieurs préoccupations de Nakamoto concernant l'avenir de Bitcoin, notamment sur les problèmes de scalabilité du réseau. Craig Wright n'a pas réussi à prouver qu'il en était l'auteur.

👉 A lire également dans l'actualité – MicroStrategy persiste et signe : 500 M$ d’obligations supplémentaires pour acheter du Bitcoin (BTC)

Sur le réseau X, Robin Linus, concepteur de BitVm, a proposé une théorie satirique du procès de Craig Wright.

« Et si Satoshi voulait tellement cacher son identité qu'il a décidé de demander à un tribunal de déclarer que ce n'était pas lui ? »

La théorie de Linus avance que le meilleur moyen qu'aurait Satoshi Nakamoto de définitivement cacher son lien avec la création de Bitcoin, serait de se faire passer pour lui de manière maladroite afin qu'il soit discrédité tant par la communauté que par la justice britannique.

Coinbase : inscrivez-vous sur l'exchange crypto le plus réputé au monde
Publicité - Investir comporte des risques (en savoir plus)

Source : COPA

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

La Chine démantèle une banque illégale qui aurait procédé à près de 2 milliards de dollars d’échanges en USDT

La Chine démantèle une banque illégale qui aurait procédé à près de 2 milliards de dollars d’échanges en USDT

JP Morgan voit le cours du Bitcoin rejoindre son coût d'extraction à 45 000 dollars

JP Morgan voit le cours du Bitcoin rejoindre son coût d'extraction à 45 000 dollars

Bybit, Kucoin, Bitget... L'Autorité des marchés financiers (AMF) est-elle en campagne contre les cryptomonnaies ?

Bybit, Kucoin, Bitget... L'Autorité des marchés financiers (AMF) est-elle en campagne contre les cryptomonnaies ?

Tokenisation RWA : Chainlink et la DTCC dévoilent un projet pilote testé par de grandes banques

Tokenisation RWA : Chainlink et la DTCC dévoilent un projet pilote testé par de grandes banques