Les cryptos sont massivement adoptées en Afrique

L’information vient d’un rapport de Chainalysis, qui s’est penché sur l’adoption des crypto-actifs en Afrique. On savait déjà que les transactions en P2P avaient complètement explosé au cours de l’été, en particulier pour le Bitcoin (BTC). Et les exchanges centralisés se sont également positionnés sur ce nouveau marché prometteur. Comme l’explique l’analyse, les volumes restent comparativement peu élevés par rapport à d’autres continents, mais l’adoption se fait aussi à un niveau plus individuel :

« L’Afrique a l’économie crypto la plus réduite de toutes les régions que nous avons analysées, avec seulement 8 milliards de dollars [en crypto-actifs] reçus l’année dernière. […] Mais cette activité relativement peu élevée est en train de créer de la valeur qui change la donne pour les utilisateurs de la région, car ils connaissent une instabilité économique. »

Les « petites » transactions (à moins de 10 000 dollars) représentent en effet une part importante de l’activité en cryptomonnaie d’Afrique. Si on les compare à d’autres régions du monde, le continent africain arrive ainsi en tête :

Part des activités cryptos représentant moins de 10 000 dollars Afrique

Part des activités cryptos représentant moins de 10 000 dollars. Source : Chainalysis

Un nombre important d’utilisateurs utilise les cryptomonnaies pour envoyer des fonds depuis d’autres régions du monde vers l’Afrique. Les services proposés par les exchanges P2P sont également utilisés pour des transferts d’un pays africain à l’autre. Enfin, la cryptomonnaie sert aussi de rempart contre l’inflation, afin de se prémunir de la perte de valeur des monnaies fiat locales.

👉 Découvrez notre guide : Comment acheter du Bitcoin (BTC) ?

Binance s’arroge la plus grosse part de marché en Afrique

Mais si les transferts en P2P ont explosé en Afrique, il ne faut pas négliger les exchanges centralisés, qui sont maintenant bien implantés. Binance a toujours connu le nombre d’utilisateurs le plus important, mais il a creusé l’écart avec les autres plateformes depuis le début de l’année 2020 :

Binance VS autres exchanges Afrique

Top 10 des services envoyant des cryptomonnaies depuis ou vers l’Afrique. Source : Chainalysis

Selon Adedeji Owonibi, de la firme d’analyses nigérienne A&D Forensics, ça n’est pas une surprise :

« Lorsque Binance est arrivé au Nigéria, cela a donné à beaucoup de personnes l’opportunité d’acheter et échanger [des cryptos]. J’ai pu effectuer des transactions crypto-fiat qui étaient jusque là inaccessibles. Ils ont plus de liquidité que les autres exchanges de la région, ils recrutent des community managers locaux […] et ils fournissent des récompenses gratuites pour les personnes qui s’inscrivent. »

Cela fait en effet plusieurs mois que Binance montre son intérêt pour l’Afrique. Il y a près d’un an, l’exchange avait ajouté le naira nigérien et avait confirmé son envie de s’ouvrir à d’autres économies locales. Le PDG de Binance Changpeng Zhao affirmait alors : « L’Afrique a montré une des plus fortes demandes et des cas concrets d’utilisation d’ampleur pour les cryptomonnaies ». Plus récemment, l’exchange avait annoncé le lancement d’une application de paiement crypto-fiat destinée au marché africain : Bundle.

👉 A lire également : Binance rejoint la Blockchain Association... Et évince Coinbase

 

Binance semble donc bien positionné pour confirmer son hégémonie sur le marché africain. Au niveau mondial, l’exchange traite actuellement des volumes qui dépassent quotidiennement les 3 milliards de dollars.

👉 Pour aller plus loin : Le BNB de Binance serait-il sous-évalué ?

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments