Les banques centrales à la pointe des projets de monnaies numériques

La firme de conseil PwC a établi un classement des banques centrales ayant le plus avancé dans leurs projets de monnaies numériques. Le rapport distingue deux types de MNBC : d’une part celles qui sont destinées au grand public, et de l’autre celles qui sont réservées aux institutions et paiements interbancaires.

PwC note que plus de 60 banques centrales ont commencé à explorer les monnaies numériques, et que la grande majorité d’entre elles (88%) utilisent la blockchain en tant que technologie de base. Le rapport note plusieurs avantages de ce choix, notamment la programmabilité, les possibilités en termes de confidentialité et l’interopérabilité avec d’autres actifs numériques.

👉 Découvrez aussi : L’Australie choisit Ethereum pour sa monnaie numérique de banque centrale

Classement des projets de monnaies numériques les plus avancés

Le classement des projets de monnaies numérique indique que la banque centrale des Bahamas est celle qui est la plus avancée dans le déploiement de son actif, avec un score de 92. Elle est suivie par le Cambodge (83) et la Chine, qui arrive en troisième place (75).

Classement monnaies numériques banques centrales avancement

Source : PwC

On voit peu de pays européens au classement, mais on note l’Ukraine à la 4e place et la Suède à la 8e place. Le rapport note l’intérêt des monnaies numériques pour les banques centrales des pays émergents :

« Les initiatives concernant des MNBC de détail sont particulièrement fortes dans les pays émergents, où l’inclusion financière et la numérisation apparaissent comme des facteurs déterminants. »

Pour l’instant, les deux seuls projets qui sont opérationnels sont ceux portés par les Bahamas, avec le Sand Dollar, et le Cambodge, avec le Bakong.

👉 A lire sur le même sujet : 86% des banques centrales travailleraient sur des monnaies numériques

Les monnaies numériques interbancaires plus développées en France et en Europe

De manière notable, la France apparaît dans le classement des monnaies numériques destinées aux institutions et aux banques. Elle décroche la 6e place, juste derrière le Royaume-Uni. Le rapport note :

« Les expérimentations [françaises] ont déjà démontré plusieurs cas d’utilisations concrets, par exemple le règlement d’une obligation avec une MNBC en mai 2020 et le règlement de parts de fonds monétaires en janvier 2021. Nous nous attendons à davantage de développements dans les mois à venir. »
L’Asie domine cependant ce classement particulier, avec les trois premières places qui sont occupées par la Thaïlande, Hong Kong, et Singapour :

Classement monnaies numériques interbancaires banques centrales

Source : PwC

Tout cela montre donc que les banques centrales mondiales sont définitivement entrées dans la course aux monnaies numériques. On peut par ailleurs estimer qu’un coup d’accélérateur sera donné lorsque la Chine finira sa phase de tests et proposera sa MNBC à un public élargi.

👉 Pour aller plus loin : Les MNBC : l’écran de fumée du système bancaire ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments