Le Venezuela s’appuiera sur les cryptomonnaies pour contourner les sanctions

Le Venezuela avait déjà sorti sa propre cryptomonnaie d’État : le Petro (PTR). Mais le succès avait été mitigé et l’actif n’était pas utilisé à l’internationale. C’est pourquoi Nicolas Maduro, le président actuel du Venezuela, a annoncé qu’il considérait l’utilisation d’autres cryptomonnaies afin de contourner les sanctions qui pèsent lourdement sur l’économie du pays.

Comme le rapporte Sputniknews, Maduro a présenté une nouvelle loi anti-sanctions, qui s’appuiera fortement sur les actifs blockchain. Il a expliqué à l’Assemblée nationale constituante vénézuélienne :

« La loi anti-sanctions est la première étape […] afin de donner une nouvelle force à l’utilisation du Petro et d’autres cryptomonnaies, nationales et globales, pour le commerce domestique et étranger, afin que toutes les cryptomonnaies du monde, à la fois étatiques et privées, puissent être utilisées. C’est un projet important qui est en cours de développement. »

👉 Lisez aussi : Le Venezuela acceptera le Petro pour le paiement des taxes

Les cryptomonnaies de plus en plus utilisées par l’État

Jusque là, la stratégie du Venezuela s’appuyait – officiellement – sur le Petro. Mais déjà, des signes montraient que le gouvernement comptait faire usage d’autres cryptoactifs. À l’été 2019, on apprenait ainsi que l’État avait discrètement utilisé Bitcoin (BTC) pour contourner les sanctions américaines au sein des aéroports du pays. La même année, Maduro avait expliqué qu’il considérait l’utilisation de BTC et Ethers (ETH) afin de payer les dettes du pays. Et de manière plus officielle, le gouvernement a commencé cet été à tester des paiements en Bitcoin pour les passeports… Mais seulement pour les Vénézuéliens résidant en dehors du pays.

Si la déclaration de Maduro n’a donc rien de surprenant, elle est donc notable. Elle montre que le gouvernement actuel ne cache plus ses ambitions en matière de cryptodevises. Cela confirme également une tendance qui s’accélère depuis quelques mois. La semaine dernière, on apprenait ainsi que le pays avait créé un pool de mining d’État, afin de surveiller plus effectivement les mineurs. Reste à voir si Maduro trouvera l’équilibre entre un contrôle toujours plus poussé de la population et une mise en avant d’un secteur qui pourrait s’avérer bénéfique pour l’économie du pays.

👉 A lire à ce sujet : Au Venezuela, l’adoption des cryptos grimpe pour contrer l’hyperinflation

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments