Le Bitcoin utilisé pour le paiement des passeports

Le Service administratif pour l'identification, la migration et les étrangers (SAIME) du Vénézuéla, a, pendant quelques heures, accepté le Bitcoin (BTC) comme option de paiement pour le renouvellement et la prolongation des passeports via sa plateforme en ligne.

L'information a été partagée dans la journée du 24 juin sur Reddit par l'utilisateur iguano80. Il y partage une capture d'écran du site web qui affiche le Bitcoin comme seule option de paiement disponible.

De plus, aussi surprenant que cela puisse paraître, une mention « À venir » indique que le paiement par carte bancaire est pour le moment verrouillé :

Vénézuela paiement passeport Bitcoin

En continuant le processus, un utilisateur Twitter du nom @criptobastardo a mis en évidence que la plateforme utilisait BTCPay Server pour procéder à la réception du paiement :

Vénézuela paiement passeport BTCPay Server

Aucune communication officielle n'a encore confirmé l'ajout du Bitcoin en tant qu'option de paiement, mais cela pourrait être le résultat des récentes difficultés que le Vénézuéla rencontre pour le traitement des paiements transfrontaliers.

En raison des sanctions économiques qui leur ont été imposées par les États-Unis, les organisations publiques du Vénézuéla font face à d'importantes difficultés pour traiter les paiements de ses citoyens hors du pays.

Ainsi, le Bitcoin permet de détourner les sanctions et assure que les Vénézuéliens hors du pays puissent renouveler leur passeport.

 

Un simple test ?

Cependant, Marbellis Linares, le porte-parole de Sunacrip, l'organisation chargée de réglementer les activités liées aux cryptomonnaies dans le pays, a déclaré sur Twitter que l'option de paiement en Bitcoin n'est en réalité pas fonctionnelle.

Il a également assuré que toutes les informations partagées sur ce service étaient fausses :

Malgré ses affirmations, certains utilisateurs sont bel et bien parvenus à compléter leur paiement avec du Bitcoin, comme l'indique ce message sur le site :

Cher utilisateur, vous avez choisi le paiement avec des cryptomonnaies. N'oubliez pas que vous n'aurez que 8 minutes pour effectuer la transaction. Nous vous recommandons donc d'avoir votre mode de paiement sous la main pour faciliter le processus et éviter tout problème. Merci de votre compréhension.

Quant aux citoyens résidant au Vénézuéla, ceux-ci ne semblent pas avoir eu accès à cette option. Seuls le bolivar et le Petro (PTR), la cryptomonnaie soutenue par l'État, restent les seuls moyens de paiement disponibles à l'heure actuelle.

Depuis lors, l'option de paiement en BTC n'est plus disponible et a été bloquée. Tout cela suggère que le gouvernement du Vénézuéla a simplement procédé à un test préliminaire avant une potentielle implémentation de l'option de paiement.

 

Alors que le Petro ne rencontre pas le succès escompté auprès de sa population, le Vénézuéla semble se tourner vers d'autres alternatives telle que le Bitcoin pour contourner les sanctions américaines.

Le Bitcoin n'étant pas contrôlé par le gouvernement, les Vénézuéliens lui apportent une plus grande confiance que le Petro. Malgré les efforts de Maduro pour augmenter ses cas d'utilisations à travers le pays, la cryptomonnaie d'État reste controversée.

👉 Pour en savoir plus : Les Vénézuéliens peuvent maintenant faire leur plein avec du Petro

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments