Le régulateur des marchés européens envisage l’interdiction du minage

Selon une information du Financial Times, le vice-président de l’Autorité des marchés financiers considère que le minage de Bitcoin (BTC), et la Preuve de Travail en général, sont devenus un réel problème. Citant l’exemple de son pays, la Suède, il explique que le mining pourrait empêcher les pays d’atteindre les objectifs de l’accord de Paris.

D’où une suggestion : l’interdiction pure et simple du minage par la Preuve de Travail, qui est considéré comme trop gourmand en électricité. Erik Thedéen souhaiterait inciter l’industrie des cryptomonnaies à transiter vers la Preuve d’Enjeu, qui est moins coûteuse en énergie :

« Nous avons besoin d’avoir une discussion pour que l’industrie évolue vers une technologie plus efficace. »

👉 Plus d’infos – Qu'est-ce que la preuve de travail ou proof-of-work (PoW) ?

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Une idée venue de Suède

Erik Thedéen est Suédois, et son pays a déjà évoqué la possibilité d'interdire le minage de cryptomonnaies en novembre dernier. L’autorité de surveillance financière du pays évoquait notamment les énergies renouvelables, qui seraient utilisées à cet effet, plutôt que dans d’autres secteurs plus cruciaux. Et elle se montrait particulièrement glaciale avec le secteur :

« Les bénéfices sociaux des crypto-actifs sont discutables. »

C’est une attaque de plus concernant le coût écologique de Bitcoin. C’est devenu un cheval de bataille habituel des régulateurs financiers, qui semblent très intéressés par l’énergie utilisée par la cryptomonnaie… Et moins par le coût considérablement plus élevé du système bancaire.

Reste que ce ne sera certainement pas la dernière attaque de ce type que subira Bitcoin, et que la question de son coût écologique est quand même légitime. Est-il alors envisageable que l’Europe décide de l’interdiction du minage de cryptomonnaies ? Il semble peu probable qu’un accord global soit trouvé, mais on surveillera le sujet avec attention à l’avenir.

👉 Pour aller plus loin – Bitcoin : minage, consommation d'énergie et écologie

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
adnagi

Au contraire il faut l'encourager pour que l'on puisse vendre notre nucléaire 🙂

Thomas Mang

Au point où ils en sont ils pourraient aussi imposer la visioconférence aux participants des COP plutôt que de prendre le jet...

PS : depuis 1990 le club de Rome a rendu publique l'essentiel des problèmes énergétiques de notre société, depuis 2007 Jancovici (quoi qu'on pense de lui) met en garde pour l'écologie et ce n'est qu'entre 2016 (Trump, Brexit, démocratisation du Bitcoin...) et maintenant que les régulateurs se passionne pour l'écologie... Non franchement sans faire dans le complotisme le timing est assurément louche !!!

Vivien

Limiter serait plus sympa que d'interdire
- pour les particuliers à une UC par personne
- pour les pros (entreprise), 10 kW/h max