La Suède a le mining dans son viseur

Finansinspektionen, l’autorité suédoise de surveillance financière, a demandé l’interdiction du minage de cryptomonnaies, citant ces dernières comme une menace pour le climat.

L’agence a publié un article, elle estime que si le mining par preuve de travail (PoW) est autorisé en Suède alors le pays manquera d’énergie renouvelable. De plus, le pays compromettra ses chances de respecter ses obligations climatiques dans le cadre de l’Accord de Paris. L’article remet également en question les avantages sociaux des cryptomonnaies en affirmant que :

« Les risques pour le consommateur sont importants, et les cryptomonnaies sont couramment utilisées à des fins criminelles telles que le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et les paiements par ransomware. »

L’Autorité suédoise de surveillance financière et l’Agence suédoise de protection de l’environnement demandent par ailleurs d’envisager une interdiction du minage dans l’ensemble de l’Union européenne. En outre, les deux agences souhaitent que les entreprises qui investissent dans des cryptomonnaies de ce type (PoW) ne soient plus autorisées à se décrire ou à se présenter comme des entreprises durables.

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Mise en perspective

D’après le Bitcoin Energy Consumption Index de Digiconomist, la consommation énergétique du minage du Bitcoin (BTC) serait aujourd’hui de 187,77 térawattheures (TWh) par an soit autant qu’un pays comme la Thaïlande.

Toutefois, 57% de l’énergie consommée par le minage du BTC est renouvelable selon le rapport du Bitcoin Mining Council. Nous pouvons citer la géothermie en Islande, l’hydroélectrique au Canada, ou encore le photovoltaïque en Californie.

Michael Saylor, PDG de MicroStrategy, avait commenté ce rapport :

« Ce trimestre, nous avons assisté à des améliorations spectaculaires de l’efficacité énergétique en raison des progrès de la technologie des semi-conducteurs et l’expansion rapide du minage en Amérique du Nord suite à l’exode des mineurs chinois. »

Enfin, il est toujours bon de comparer la consommation du mining à l’extraction de l’or et du système financier. Un graphique qui devrait sûrement être transmis aux autorités suédoises.

Bitcoin Energy

Comparaison des dépenses en énergie - Source : ARK Investment Management

👉 Pour aller plus loin : Comment le Bitcoin (BTC) permet-il de développer l'énergie verte et renouvelable ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florent David

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017. Je m’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et les tokens non fongibles (NFTs).
Tous les articles de Florent David.

guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
sarcome

Je n'aime pas trop cet argument de comparer la consommation du mining vs celle de l'or. Dans le cas de l'or on n'a pas le choix, par contre Bitcoin pourrait tout à fait passer au proof-of-stake (si la communauté le voulait, on sait que ça n'arrivera pas). Ce serait même un incroyable avantage s'ils le faisaient.

Robin Berné

Non car le PoS est moins décentralisé et moins sécurisé (cela ne reste que mon avis)

sarcome

3 mining pools se partagent presque 50% du hashrate du Bitcoin, il y a du progrès à faire. La décentralisation ne dépend pas du mécanisme de consensus. Cardano (PoS) est très décentralisé et n'a jamais été hacké. Bitcoin SV (PoW) a déjà été attaqué avec succès.