L'Ukraine limite l'achat de Bitcoin

Selon un communiqué de la Banque nationale d'Ukraine (NBU) publié ce jeudi 21 avril, il sera désormais impossible pour les citoyens ukrainiens d'acheter des cryptomonnaies en hryvnia, la monnaie locale.

Dans le cadre de la loi martiale prolongée le 26 mars dernier, la banque centrale souhaite limiter les risques de sorties de capitaux qui émanent du pays. Selon le communiqué, les citoyens ukrainiens pourront toujours acheter des cryptomonnaies en devise étrangère sans dépasser les 100 000 hryvnias mensuelles, soit environ 3 400 dollars.

L'interdiction d'achat de cryptomonnaies reste à priori temporaire, selon le communiqué :

« Ces changements pertinents contribueront à améliorer le marché des changes, ce qui est une condition préalable nécessaire pour assouplir les restrictions à l'avenir, ainsi que pour réduire la pression sur les réserves internationales de l'Ukraine. »

Ainsi, selon la NBU, les achats en cryptomonnaies sont assimilés à des « transactions quasi monétaires » de la même façon que les opérations de change, les dépôts dans les portefeuilles électroniques et les paiements pour les voyages.

"Les transactions en quasi-espèces [...] sont principalement effectuées pour contourner les restrictions actuelles de la Banque nationale, en particulier pour investir à l'étranger, ce qui est interdit par la loi martiale. Par conséquent, les transactions concernées doivent être interprétées comme entraînant des sorties de capitaux improductifs."

Alors que le conflit russo-ukrainien est toujours d'actualité, la NBU a pu constater que l'équivalent de 1,7 milliard de dollars avait été transféré hors des banques du pays rien que durant le mois de mars, et pas moins de 900 millions de dollars pour le mois d'avril toujours en cours.

👉Retrouvez notre guide pour acheter du Bitcoin (BTC)

Commandez notre livre

publié aux éditions Larousse 👆

Les cryptomonnaies au secours de l'Ukraine

Cette annonce de restriction à propos des achats de cryptomonnaies intervient à peine un mois après que le président ukrainien Zelesnsky ait signé une loi favorable à l'adoption et à l'encadrement de ces dernières.

Effectivement, cette loi dédiée aux actifs numériques disposait entre autres d'un statut juridique particulier à leur endroit, ou encore de la création d'une liste de fournisseurs d'actifs numériques en vue de les enregistrer auprès de la Banque nationale d'Ukraine ainsi que de la Commission nationale des valeurs mobilières et du marché boursier.

Aussi, depuis que l'Ukraine a déclaré qu'elle acceptait les dons en cryptomonnaies le 26 février dernier, ces derniers ont considérablement afflué, au point de dépasser aujourd'hui les 100 millions de dollars, selon une récente enquête du Financial Times.

De nombreuses figures du monde des cryptomonnaies ont apporté leur soutien à l'Ukraine durant ce conflit. Nous pourrions notamment citer l'association de FTX et Everstake aboutissant à la création de « Aid For Ukraine », un site dédié aux dons en actifs numériques, ou encore le don de 1 million de dollars du Bored Ape Yacht Club (BAYC) au début du mois de mars dernier.

Les dons en cryptomonnaies sont largement sollicités, car ils permettent des transactions très rapides et sans intermédiaire, au contraire du système bancaire traditionnel qui peut parfois représenter une entrave.

👉 À lire sur le même sujet : L'Ukraine s'appuie sur une vente de tokens non fongibles (NFT) pour reconstruire ses sites culturels

Source : Banque nationale d'Ukraine

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Maximilien Prué

twitter-soothsayerdata

Passionné par le monde de la finance décentralisée et les nouveautés apportées par le Web 3.0, je rédige des articles pour Cryptoast afin d'aider à rendre la blockchain plus accessible à tous. Persuadé que les cryptomonnaies vont changer le futur très prochainement.
Tous les articles de Maximilien Prué.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments