Le rôle des cryptomonnaies en Ukraine

Selon un rapport de nos confrères de Decrypt, Alex Bornyakov a fait ce commentaire lors d’un appel sur Zoom avec Collective[i] Forecast. Il a pointé du doigt les limitations de la banque centrale d’Ukraine, qui est freinée dans son champ d’action en temps de guerre :

« Dans une situation comme celle-ci, où la banque nationale n’est pas vraiment en état d’opération, les cryptomonnaies aident à effectuer des transferts rapides, […] pour obtenir des résultats presque immédiatement. »

Pour l’instant, les cryptomonnaies n’influencent pas l’économie étendue de l’Ukraine, mais elles montrent leurs atouts pour gérer l’aspect militaire de cette guerre, toujours selon Bornyakov. Il explique en effet que le rôle des cryptomonnaies est « essentiel dans ce conflit, en termes d’aide à notre armée ».

👉 Retrouvez les principales cryptomonnaies du moment

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Une situation inédite

Selon le vice-ministre du numérique, les dons en cryptomonnaies envoyés à l’Ukraine approchent désormais des 100 millions de dollars. Pour rappel, le gouvernement a progressivement ouvert les dons à un panel plus large de crypto-actifs. Selon les diverses publications d’acteurs officiels du gouvernement, il est désormais possible d’envoyer du Bitcoin, de l’Ether, de l’USDT sur Tron, du Dogecoin, du BNB de Binance, du DOT de Polkadot, du SOL de Solana et du Monero.

Selon Bornyakov, le président Volodymyr Zelensky « partage notre vision que [la situation actuelle] pourrait représenter une percée d’un point de vue économique pour l’Ukraine ».

C’est bien sûr un triste avènement pour les cryptomonnaies, mais cela reste un avènement. Les actifs numériques de ce type montrent aujourd’hui leur utilité quand les systèmes bancaires et les monnaies fiat deviennent difficiles à utiliser.

On le voit aussi du côté russe, même si Poutine ne semble pas vouloir faire usage de cryptomonnaies. Les pays internationaux ont en effet gelé une partie des réserves de devises étrangères de la Banque centrale russe, faisant plonger le rouble. Depuis, le gouvernement a également interdit aux banques de vendre des devises fiat. Selon plusieurs économistes, cela signe la fin du rouble :

Face à cela, l’émergence d’actifs insaisissables, qui existent en dehors du système bancaire et monétaire classique, prend tout son sens. C’est également l’avis du géant bancaire Credit Suisse. Un de ses analystes expliquait en effet cette semaine que la situation allait conduire à un nouvel ordre monétaire… Et que cela pourrait bénéficier au Bitcoin (BTC).

👉 À lire également – Comment l’Ukraine a-t-elle dépensé ses 50 millions de dollars de cryptomonnaies ?

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments