L'Ukraine se lance dans une chasse aux hackers

Dans un communiqué de presse publié le 19 août dernier, la cyberpolice d'Ukraine a annoncé l'arrestation d'un groupe de cybercriminels soupçonnés d'avoir volé et blanchi plus de 42 millions de dollars.

Les trois personnes appréhendées par les forces de l'ordre opéraient en Ukraine depuis 2018, dans l'oblast de Poltava. Elles sont accusées d'avoir diffusé des ransomwares et proposé à d'autres groupes criminels, de convertir en monnaies FIAT des cryptomonnaies provenant d'activités illégales.

Lors de leur interpellation, la police aurait saisi des équipements informatiques d'une valeur de 200 000 dollars, des armes, des munitions, de l'argent, et même des preuves numériques les associant à l'affaire.

La mise en détention de ces criminels a eu lieu en juin dernier et pour ce faire, les autorités ont travaillé avec plusieurs experts du domaine des cryptomonnaies dont Binance.

👉 À lire sur le même sujet : Ukraine : des centrales nucléaires utilisées pour miner de la crypto-monnaie ?

Binance engagé dans la lutte contre la fraude aux cryptomonnaies

Binance a pu contribuer efficacement à la résolution de cette affaire grâce au projet « Bulletproof Exchanger ». Il s'agit d'une initiative lancée par le leader des échanges cryptos pour lutter contre les opérations de blanchiment d'argent effectuées par l'intermédiaire des exchanges.

Plus explicitement, Binance utilise une série d'algorithmes qui examinent en permanence les transactions effectuées via sa plateforme de trading, en vue de détecter et de rapporter celles qui paraissent douteuses.

L'annonce publiée par Binance mentionne les unités Binance Sentry et Security Data Science comme responsables de la mise en place de ce système antifraude et de la progression de l'enquête au sein de l'organisation.

Cependant, l'exchange a également travaillé avec la société d'analyse crypto TRM Labs pour étudier les transactions effectuées par les suspects. Et ce n'est qu'après que des ressources supplémentaires aient été allouées au programme que Binance a pu permettre à la cyberpolice de boucler son enquête.

Binance a assuré que le projet poursuivra son développement, afin d'aider les autorités dans la lutte contre les activités illégales qui exploitent les actifs numériques.

Notons par ailleurs qu'en novembre 2019, Binance et le ministère ukrainien de la transformation numérique se sont engagés à coopérer pour instaurer un cadre réglementaire concernant l'utilisation des cryptomonnaies dans le pays.

👉Lisez aussi : Ukraine : le ministre de la transformation numérique annonce un partenariat avec Binance

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation

Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

A propos de l'auteur : Junie Maffock

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Avec un fort intérêt pour la blockchain et les cryptos, je souhaite contribuer à la vulgarisation de ces technologies. Je suis également très intriguée par les méthodes d'apprentissage ludiques et actives.
Tous les articles de Junie Maffock.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments