La communauté Tron s’est enflammée dans la journée d’hier, quand elle a appris qu’un wallet lié à Justin Sun avait été utilisé pour le vote des « super-représentants ». La manœuvre est spécifiquement interdite, afin de laisser la communauté se gérer.

 

Justin Sun vote pour des « super représentants »

Pour rappel, les « super représentants » sont utilisés par le réseau Tron pour hiérarchiser la communauté et faire fonctionner le réseau. Ils sont élus par les utilisateurs de la blockchain, en fonction des jetons de TRX qu’ils contiennent. Cela veut dire que les personnes les plus fortunées sont aussi celles qui ont le plus de poids. Au total, il existe 27 « super représentants » de Tron, qui assurent la vérification des transactions et la propagation des blocs. Ce travail génère des récompenses importantes, c’est pourquoi ces postes sont particulièrement brigués au sein de la communauté.

Là où ça coince, c’est que ces votes sont censés être intégralement gérés par la communauté Tron. C’est-à-dire que la Fondation Tron, qui gère le réseau, doit laisser les décisions se prendre sans intervenir, afin de favoriser un processus « démocratique ». Justin Sun n’est donc censé avoir aucun poids en la matière.

👉 Pour en apprendre plus, découvrez notre guide sur le fonctionnement du Tron (TRX)

 

Le « Genesis wallet » utilisé pour voter

Trois candidats au poste de « super représentants » ont bénéficié de votes en apparence liés à Justin Sun : Tron-Bet, Tron-Ace et Poloniex SR. Pour rappel, Poloniex a été acheté par Justin Sun en novembre 2019. La manœuvre a été décelée par la communauté, car l’adresse de wallet utilisée pour voter est l’adresse Zion. C’est-à-dire l’adresse originelle où les TRX ont été distribués lors du lancement du Mainnet en 2018. Son lien avec la Fondation Tron est donc évident.

Sans surprise, la communauté a fait savoir son mécontentement, face à un altcoin qui a déjà été plusieurs fois accusé de centralisation. L’utilisateur Twitter Dave de la Tron Society a ainsi interpellé Justin Sun et la Fondation Tron, demandant des explications.

 

La réponse de Justin Sun

Sentant probablement un début de scandale, Justin Sun a répondu à la communauté directement sur Twitter, afin d’expliquer ce choix :

Traduction : « Trois super-représentants n’ont pas la nouvelle version mise à jour du réseau Tron. La fondation Tron ne peut pas utiliser le TRX qu’elle détient pour voter, nous utilisons donc le compte Zion pour empêcher ces trois super-représentants de nuire au réseau. Nous retirerons ce vote une fois que les super-représentants seront à jour avec cette nouvelle version. »

 

Si l’explication est raisonnable (et la communication de Justin Sun pour une fois très claire), elle met en lumière deux choses. D’une part, la méfiance croissante de la communauté, qui est devenue nerveuse face à plusieurs accusations de centralisation de l’altcoin. De l’autre, une certaine opacité dans le fonctionnement de Tron, qui n’a pas communiqué sur la manœuvre en amont.

Il faut dire que la communauté a des raisons de se méfier. En fin d’année dernière, Binance était devenu super-représentant de Tron, ce qui avait déjà fait naître des questions sur la répartition de ces rôles.

👉 Découvrez notre tutoriel complet sur l’exchange Binance

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments