Terra : les régulateurs sud-coréens lancent une inspection d'urgence des plateformes locales

Les autorités financières de la Corée du Sud ont publiquement fait part de leurs craintes relatives à l'effondrement des tokens LUNA et UST de l'écosystème Terra. À ce titre, ils ont demandé aux exchanges locaux de fournir des informations relatives au volume d'échange traité sur ces deux cryptomonnaies. De plus, un membre du gouvernement en place souhaite que Do Kwon passe en commission parlementaire.

Terra : les régulateurs sud-coréens lancent une inspection d'urgence des plateformes locales

Premières retombées judiciaires de l'effondrement de Terra

Suite à l'impressionnante perte de valeur des tokens de la blockchain Terra, le LUNA et le stablecoin UST, un nombre considérable d'individus ont été impactés, la plupart ayant perdu d'importantes sommes d'argent. Les répercussions se sont également propagées dans tout l'écosystème, tant au niveau des exchanges que des protocoles de finance décentralisée (DeFi).

Les conséquences sont telles qu'elles vont désormais au-delà du seul écosystème des cryptomonnaies. Nous venons d'apprendre que les régulateurs financiers sud-coréens, notamment la Commission des services financiers (FSC) et le Service de surveillance financière (FSS) ont décidé de s'en mêler.

Effectivement, Do Kwon, le PDG et co-fondateur de Terraform Labs, la société mère de Terra, est un ressortissant sud-coréen, bien que les bureaux de Terraform Labs soient basés à Singapour.

Aussi, selon des sources des différents exchanges sud-coréens, les 2 entités régulatrices citées précédemment ont demandé aux fournisseurs de services relatifs aux cryptomonnaies locaux de partager des informations sur leurs transactions relatives au token LUNA et à l'UST.

Les exchanges concernés ont ainsi été amenés à partager, entre autres, les volumes d'échange respectifs aux deux tokens, leurs prix de clôture et le nombre d'investisseurs concernés par leur chute. De plus, les autorités leur ont demandé d'établir leur propre analyse de la situation, et s'ils avaient pris des contre-mesures pour limiter les dégâts concernant les investisseurs.

👉  Sur le même sujet : Pourquoi le stablecoin UST s'est-il effondré et quel est l'avenir de l'écosystème Terra ?

Plus de régulation pour protéger les utilisateurs ?

Selon une source anonyme travaillant pour l'une des plateformes concernées, les régulateurs financiers souhaitent avant tout éviter qu'une telle situation se reproduise :

« La semaine dernière, les autorités financières ont demandé des données sur le montant des transactions et des investisseurs, et ont mesuré les mesures concrètes des exchanges. Je pense qu'ils l'ont fait pour élaborer des mesures visant à minimiser les dommages causés aux investisseurs à l'avenir. »

Selon Jeong Eun-bo, le responsable du Service de surveillance financière, les récents événements pourraient fortement impacter la confiance des investisseurs à travers le monde vis-à-vis du marché dans sa globalité. Il ajoute que malgré une absence de règlementation claire concernant les cryptomonnaies, l'organisme doit tout de même déterminer les tenants et les aboutissants de la chute de Terra.

Enfin, selon lui, il est désormais essentiel que les autorités régulatrices de tous les pays étudient conjointement une manière convenable de réguler l'ensemble du marché des cryptomonnaies.

Dans le même média, un représentant d'un organisme financier précise que le gouvernement ne peut, pour le moment, qu'agir en tant que simple observateur :

« En ce qui concerne l'incident de Luna, nous surveillons l'évolution générale de la situation, mais il n'y a pas de mesure directe que le gouvernement puisse prendre pour le moment. Il n'y a pas de motif pour que le gouvernement intervienne parce que les transactions de cryptomonnaies sont opérées librement par le secteur privé. »

Commander notre Livre pour tout comprendre aux cryptos

Publié aux Éditions Larousse

toaster icon

Do Kwon bientôt devant la commission ?

Yun Chang-Hyun, un homme politique membre du gouvernement au pouvoir, le parti conservateur du Pouvoir au peuple, a émis le souhait d'organiser une audience parlementaire concernant les événements imputés à Terra, et ce en présence de Do Kwon :

« Nous devrions faire venir les responsables des exchanges concernés, y compris Do Kwon, le PDG de Terra qui est devenu un problème récent, à l'Assemblée nationale pour tenir une audience sur la cause de la situation et les mesures visant à protéger les investisseurs. »

Pour autant, Do Kwon semble vouloir essayer de redresser la barre, ce dernier ayant proposé ce lundi 16 mai d'opérer un hard fork de la blockchain Terra et de créer un nouveau token LUNA.

Une initiative loin de faire l'unanimité, puisqu'à ce jour, 90% des votants ont choisi de répondre négativement à la proposition de Do Kwon, la majorité préférant notamment un burn des tokens LUNA en surplus.

👉 Sur le même sujet : Do Kwon soumet sa proposition de fork de Terra (LUNA) au vote de la communauté

Sources : Yonhap (1), Yonhap (2), Watcher Guru

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Wallet Crypto – Top 10 des meilleurs portefeuilles pour sécuriser vos cryptomonnaies en 2022

Wallet Crypto – Top 10 des meilleurs portefeuilles pour sécuriser vos cryptomonnaies en 2022

L'Union européenne progresse avec sa première tokenisation de MNBC

L'Union européenne progresse avec sa première tokenisation de MNBC

Le dollar chute : un signe de reprise haussière pour les cryptomonnaies ?

Le dollar chute : un signe de reprise haussière pour les cryptomonnaies ?

La Banque Centrale Européenne détruit le Bitcoin (BTC)

La Banque Centrale Européenne détruit le Bitcoin (BTC)

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast