Stellar et l’USDC pour faciliter les transferts depuis et vers l’Afrique

La Stellar Developpement Foundation (SDF) a fait part de la nouvelle dans un communiqué paru hier. La société de paiement Flutterwave s’est associée à la blockchain afin d’offrir « deux nouveaux couloirs de transferts de fonds entre l’Europe et l’Afrique ».

Le marché des envois de fonds vers le continent est colossal : il représentait 49 milliards de dollars pour l’Afrique subsaharienne en 2019. La diaspora africaine est devenue la principale source de financement du continent, et de nombreux services financiers s’attaquent au domaine des transferts transfrontaliers, qui restent coûteux.

Ce sont donc ces problématiques auxquelles souhaite répondre cette initiative, comme l’a confirmé le PDG de Flutterwave, Olugbenga Agboola :

« Il est plus coûteux d’envoyer de l’argent en Afrique subsaharienne que dans toute autre région du monde. Nos nouveaux couloirs de paiement sur Stellar nous permettront de poursuivre l’expansion du réseau Flutterwave. »

👉 Découvrez aussi – MoneyGram signe un partenariat avec Stellar (XLM) pour régler des paiements grâce à l’USDC

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Un service destiné avant tout aux entreprises

Le service de Stellar et Flutterwave est destiné aux entreprises qui souhaitent effectuer des paiements internationaux. Il permettra selon Agboola « d’offrir des services de transfert d’argent rentables et indispensables aux chefs d’entreprise africains ». Pour cela, le réseau Stellar est utilisé, ainsi que l’USDC, intégré il y a un an à l’écosystème.

La Stellar Development Foundation rappelle qu’elle souhaite créer un accès équitable au système financier mondial. La solution vise donc à développer « une infrastructure de paiement panafricaine efficace et abordable ».

Denelle Dixon, la PDG de la Stellar Development Foundation confirme par ailleurs que l’approche se fera sur le long terme :

« Flutterwave fait un travail important dans une région qui a été historiquement mal desservie, et la SDF s’engage à les aider à créer un impact tangible sur l’accès et l’inclusion financière à travers le continent africain et au-delà. »

L’Afrique s’est démarquée d’autres régions en adoptant les cryptomonnaies, et pas uniquement au niveau institutionnel. En août dernier, un rapport de Chainalysis indiquait ainsi que le Kenya, le Nigeria, le Togo, l’Afrique du Sud et le Ghana avaient particulièrement adopté les cryptomonnaies.

👉 À lire – Nigeria : la monnaie numérique de banque centrale (MNBC) lancée aujourd’hui

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments