Santander proposera des prêts garantis par des tokens basés sur des produits d'agriculture

Des prêts garantis par des cryptomonnaies basées sur le blé, le maïs et le soja. C'est la nouvelle initiative du géant de la finance Santander, qui montre ainsi son engagement dans le secteur de la blockchain. On fait le point sur ce service pour l'instant unique en son genre, qui sera tout d'abord proposé en Argentine.

Santander proposera des prêts garantis par des tokens basés sur des produits d'agriculture

Santander propose des prêts garantis par des tokens de l’agriculture

Comme l’annonce un communiqué de la branche argentine de Santander, ces nouveaux prêts sont destinés aux acteurs du secteur de l’agriculture. La grande nouveauté, c’est que ces derniers feront usage de tokens basés sur des matières premières agricoles.

Les jetons blé (WHEA), maïs (CORA) et soja (SOYA) ont ainsi été créés, sous le nom de « crypto-grains ». La solution permettra aux agriculteurs « d’avoir un accès facile et fluide à un nouveau système de financement, élargissant la capacité de crédit, en utilisant des céréales tokenisées », selon Santander.

Cela repose sur un partenariat avec la startup Agrotoken, qui se spécialise dans la tokénisation de produits agricoles tels que des céréales et graines. Chaque jeton suit le cours de la matière première, en dollars américains. La firme a déjà testé le processus auprès de producteurs argentins via un pilote, au cours des derniers mois.

Selon Eduardo Novillo Astrada, PDG et co-fondateur d’Agrotoken, c’est une première mondiale :

« Il s’agit de la première expérience mondiale de prêts avec des jetons basés sur des produits agricoles. […] Nous co-créons divers produits financiers pour fournir aux producteurs agricoles un service avec lequel ils peuvent accéder facilement et fluidement à un nouveau système de crédit garanti par leurs céréales. »

👉 Retrouvez notre guide – C’est quoi un token ?

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Une infrastructure multichaînes

Le service repose sur plusieurs solutions blockchain : Ethereum (ETH), Algorand (ALGO) et Polygon (MATIC). Il inclut un processus de vérification appelé « Proof of Grain Reserve (PoGR) ». Les producteurs peuvent utiliser des oracles afin de créer des certificats PoGR.

Cela leur permet de produire (mint) les tokens en question, qui sont ensuite utilisés en tant que collatéral. Le procédé permet de relier des marchandises concrètes à l’écosystème de la finance décentralisée (DeFi). Agrotoken et Santander souhaitent en effet que les cryptomonnaies soient disponibles sur les plateformes d’échange et les applications DeFi.

Si le projet rencontre le succès, Santander pourrait bien être imité par d’autres grands acteurs. Selon Fernando Bautista, le responsable de l’agro-industrie chez Santander Argentina, le groupe compte en tout cas continuer à proposer ce type de produits innovants :

« Nous comptons sur la technologie et l’innovation pour générer de nouvelles solutions commerciales qui facilitent la vie et élargissent les opportunités pour les producteurs agricoles. »

? À lire également –Le président d’Argentine envisage l’adoption du Bitcoin (BTC)

Source : Santander Argentina

Acheter des cryptos sur eToro
L'investissement dans les cryptomonnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Il n'existe pas de protection des consommateurs. Investir est risqué (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Bitcoin : 2 cas de figure techniques possibles avant le bull run

Bitcoin : 2 cas de figure techniques possibles avant le bull run

Cryptomonnaies : le marché est-il prêt pour un nouveau bull run ?

Cryptomonnaies : le marché est-il prêt pour un nouveau bull run ?

Ethereum, en compression avant explosion ? Analyse technique d'ETH du 12 juin 2024

Ethereum, en compression avant explosion ? Analyse technique d'ETH du 12 juin 2024

À l’approche de la réglementation MiCA, où en sont les stablecoins adossés à l’euro ?

À l’approche de la réglementation MiCA, où en sont les stablecoins adossés à l’euro ?